lundi, décembre 27, 2004

J'ai comme un doute

Je suis sûr que si quelque chose de vraiment bien se fait pour la France, ça sera autour de mes idées (Etat plus efficace, moins envahissant, plus juste, grande décentralisation). Pourtant, par le fait même que mes idées sont raisonnables et justes, je sais qu'elles ont peu de chances d'être adoptées.

Je relis les orateurs de la Révolution Française et je songe à Malouet : ses avertissements, dès août 1789, comme quoi déclarer abstraitement le peuple souverain et refuser de lui donner des intermédiaires mène à la dictature de quelques populistes, habiles manipulateurs (bonne définition de Robespierre à mes yeux) sont étonnament justes. Et pourtant, il a fini par être un des hommes les plus impopulaires de la Constituante car il ne flatttait pas le peuple.

Le mot du journaliste Mallet du Pan s'applique à Malouet et, j'en ai bien peur, à mes raisonnements : "Nous qui raisonnons juste, nous ne rencontrons presque jamais avec précision aucun évènement, parce que les actions des hommes ont fort peu de ressemblances aux bons raisonnements."

Aucun commentaire: