jeudi, octobre 05, 2006

La bataille des méthodes de lecture n'est pas gagnée !

Un seul commentaire : où est l'école privé hors contrat la plus proche de mon domicile ?

7 % DES ENSEIGNANTS DE COURS PRÉPARATOIRE (CP) DISENT UTILISER UNE MÉTHODE "PUREMENT SYLLABIQUE", selon un sondage réalisé par l'Ifop sur un échantillon de 403 enseignants en septembre 2006 pour SOS-Education.

76 % DISENT UTILISER UNE MÉTHODE SYLLABIQUE "mais seulement en partie" [je rappelle pour éclairer le débat que les "méthodes "à départ global" sont des méthodes globales déguisées, toute la question étant justement concentrée dans le départ], 16 % une autre méthode.

LES MANUELS LES PLUS UTILISÉS par les enseignants de CP sont ceux qui combinent méthodes globale et syllabique. En tête, trois ouvrages publiés chez Hatier : Ribambelle est utilisé par 10 % d'entre eux, Ratus et ses amis par 8 %, Abracadalire par 7 %. Léo et Léa (Belin), fondé sur la méthode syllabique, est utilisé par seulement 2 % des enseignants interrogés.

Autre chose sur le même sujet (l'annulation d'un séminaire par un formateur "globaliste") :

Le principal syndicat des inspecteurs de l'éducation nationale (SIEN-UNSA) est même sorti de sa réserve, dénonçant "une guerre contre l'intelligence".

Toujours cette sempiternelle et bouffone prétention de la gauche à incarner "l'intelligence". Ne pas être d'accord avec l'UNSA, s'y opposer, c'est être con. Une seule opinion a de la valeur, si ça c'est pas du totalitarisme ...

Heureusement, les Français sont plus lucides, ils ont compris : ils votent Le Pen. (1)

(1) : je précise que cette dernière phrase est ironique, on ne sait jamais, avec tous les mal-comprenants qui trainent sur internet.

1 commentaire:

strani a dit…

vous parlez de totalitarisme. Je croi être aussi libéral que vous. C'est dès lors d'autant plus insupportable d'entendre un gouvernement une fois encore imposer nationalement et uniformément une loi sur l'enseignement du français, au mépris du bon sens le plus élémentaire. Pense-t-on vraiment que les enfants, d'ouù qu'ils vienent ont tous besoin du même enseignement? Cher Monsieur, il n'y a pas que les syndicats qui font preuve d'un goût totalitariste, pour vous citer, dans cette histoire.