dimanche, octobre 01, 2006

Ségolène est socialiste

Je suis tombé sur l'émission Franc-Parler, où Ségolène Royal était invitée.

L'Etat, l'Etat, l'Etat, en réponse à toutes les questions ; à tel point que le journaliste a fini par lui poser la question "Ne craignez vous pas d'établir ainsi une société trop contrôlée ?" J'ai trouvé la réponse absolument fantastique : "Non, pourvu que tout le monde reste à sa place."

On ne peut mieux définir ce qui sépare le socialisme du libéralisme !

____________________________

D'autre part, c'était la première fois que je voyais Ségolène Royal à la télé, j'ai été surpris :

> Elle fait des fautes de Français grossières ("Vous n'êtes pas sans ignorer ...", accord des conditionnels, etc.)

> Elle oscille du vague à l'anecdotique.

Pour ne pas m'être vraiment intéressé à la question, je pensais que l'accusation de manque de contenu venait de la rancune d'adversaires aigris, je découvre qu'elle est justifiée sans discussion ! Le débat autour du vide ségoliste se limite à savoir si c'est grave ou non. Tout juste peut-on dire à sa décharge que son futur adversaire n'est guère plus précis.

Plus que jamais, la phrase à la mode nous vient du cardinal de Retz : "On ne sort de l'ambiguité qu'à ses dépens."

1 commentaire:

Anonyme a dit…

comme l'a parfaitement résumé Fillon lors d'une émission de radio ou il était invité. Elle est sectaire et agressive. Je l'ai vu souvent tres agressive dans des confrontations avec des politiques de droite. Elle perd facilement son sang froid.
On peut imaginer ce que cela pourrait donner au niveau international.. Ca fait longtemps que je trouve que cette femme est complétement creuse voire bete. Je ne suis donc pas surpris par son refus de la confrontation et la platitude de ses discours.
J'espere que l'opinion va s'en apercevoir a temps. Rien n'est moins sur...