lundi, mars 12, 2007

EADS, Intelligence économique et Monnerat

Au lien ci-dessous, vous trouverez un pot-pourri des thèmes dans le titre de mon message :

Intelligence économique en France

Si je ne souscris pas entièrement, c'est plus sur des questions de forme (l'auteur oublie un caveat : ce qu'il décrit n'est pas systématique) que sur le fond : depuis vingt ans, la France subit une défaite intellectuelle majeure de ses élites dirigeantes ; la faute à l'endogamie, à l'absence d'air, à l'étatisme comme religion et comme routine.

Je sais que cette comparaison irritera, mais il me semble que nous vivons un mai 1940 au ralenti, au moins un mai 1940 tel que décrit dans L'étrange défaite.

D'ailleurs, la NRH s'interroge dans son dernier numéro sur le fait de savoir si Vichy n'est pas une des formes de la République, la réponse est assurément positive, c'est pourquoi les technocrates dans le genre Papon, Bousquet et Mitterrand ont poursuivi une carrière honorable sous Vichy puis sous la IVème puis encore sous la Vème : il y avait continuité dans la conception étatiste de la société.

Aucun commentaire: