jeudi, mars 22, 2007

Témoignage d'une prof

Vous excuserez le style relâché de cet extrait d'une correspondance familière. Je le publie juste parce que j'en ai ma claque d'entendre dire que la baisse de niveau scolaire est un fantasme de bourgeois, une affabulation de conservateur, voire la faute de la société (c'est ce que dit P. Meirieu dans Le Monde d'aujourd'hui) :

Dès que j'ai un moment je vais voir les sites [que je lui avais conseillés], même consacrés à l'école primaire ils m'intéressent, de toute façon tout part de là. Un peu pessimiste aujourd'hui , au collège on n'a pas trop de pouvoir, quand un élève a été "gâché" au primaire par des méthodes idiotes.

Le collège recrute sur plusieurs écoles primaires, et je vois bien des différences entre les différentes écoles, et des échos nous viennent sur certains instit ... où ma foi, on n'apprend pas toujours l'essentiel (réflexion d'un élève : "l'an passé, avec M Machin, on a appris plein de trucs, mais en fait j'crois bien que ce n'est pas vraiment des trucs qui servent ..." ça veut tout dire !! ) et d'autres, qui s'obstinent à donner des devoirs écrits à la maison, qui font apprendre par coeur (et qui s'eng... avec leur inspecteur ! ). Quels élèves s'en sortent mieux ? Je te laisse deviner ! Et qu'on arrête de me dire que c'est parce que dans le1er cas, le niveau social est défavorisé par rapport au 2ème ...

Je me bagarre en ce moment avec toutes mes classes, y compris les 3ème pour leur apprendre les conjugaisons (les profs de langue, je ne t'en parle même pas !! ) Les 3ème marquent un refus d'apprendre ce qu'est un temps composé, repérer un plus que parfait est impossible (pour peu qu'on case un adverbe entre l'auxiliaire et le participe passé, tout est fichu ! ) je n'ose même pas faire le passif pourtant indispensable en anglais ... et me heurtent de la part des plus mauvais à un "je ne comprends rien" . J'ai beau leur expliquer qu'il n'y a pas grand chose à comprendre, mais surtout beaucoup à apprendre . A force de vouloir tout leur faire découvrir ... ils pensent que comprendre suffit .

Aucun rapport :

les impôts : une collègue (que je déteste assez ... ) vient claironner en salle des profs, que cette année elle ne paiera pas d'impôt !! Un mari qui travaille , sa paie, 3 gamins ... il n'y a pas un truc qui cloche, quand même ?

Tout ça grâce aux frais de garde, peu importe. Je n'ai même pas osé lui voler dans la plume en lui expliquant ce que je paie, et en rappelant à elle (et aux autres contents pour elle qui ne paie rien), à quoi servaient les impôts ... ah, oui parce que si on pouvait payer moins
d'impôt, faire du social, et garder tout plein de fonctionnaires !!!

Qu'est ce qui vaut mieux : être face aux élèves qui n'apprennent rien par coeur (à quoi ça sert de savoir ça?) ou face aux collègues qui parlent sans réfléchir ? J'aime mieux encore m'exciter avec les plus que parfait !! (ou le futur, d'ailleurs c'est pareil, car ça se confond au choix avec : du passé simple, du conditionnel et même de l'imparfait -avec "je" uniquement...)

Aucun commentaire: