mardi, août 07, 2007

Le sarkozysme est-il un chiraquisme ? Le soupçon monte

Maître Eolas nous fait une analyse limpide de la loi sur le service minimum :

La loi sur le service minimum : le législateur a fait le service minimum


On s'aperçoit que c'est essentiellement une loi d'affichage qui n'organise pas un service minimum. Bref, ceux qui ont cru le nouveau président vont être déçus.

D'ailleurs, si on observe le sarkozysme à la lumière de ce qui s'est passé dans d'autres pays, on s'aperçoit qu'il n'y a pas les éléments permettant la rupture annoncée :

- pas de conceptions fondamentales (Sarko, il est quoi ? Libéral le lundi et jacobin le mardi ? On ne peut pas être tout et son contraire), pas de diagnostic énoncé et justifié, et évidemment, aucune cohérence programmatique.

Il faut encore réserver son jugement quelques temps : Margaret Thatcher ne s'est pas faite en un jour. Mais si vous voulez mon sentiment : je ne le sens pas (d'ailleurs, je ne l'ai jamais senti. Si la Royal ne m'avait pas tant hérissé le poil, je ne suis pas sûr que je serais allé voter.).

En 2012, nous essaierons Ségolène. Détendez vous, c'est une plaisanterie ; j'espère.

Aucun commentaire: