mardi, septembre 30, 2008

Les Américains m'épateront toujours

Ainsi, le fameux plan Paulson à 700 mds $, qui devait prouver (au nom d'un raisonnement d'ailleurs erroné) que le libéralisme n'est qu'une escroquerie, a été rejeté.

Je ne doute pas qu'un plan où les banques payent un peu plus finira par passer.

Mais on mesure à cette actualité l'abime qu'il y a entre la France et les USA : en France, il ne viendrait à l'idée d'aucun parlementaire d'empêcher l'interventionnisme étatique sous prétexte qu'il se fait aux frais du contribuable.

21 commentaires:

Tonton Jack a dit…

Sans parler d'intervention de l'Etat, quel parlement français oserait aller à l'encontre d'une décision de l'exécutif ?

Pour mémoire, je rappelle que la séparation des pouvoirs est si faible en France, que le ministère de l'Ecologie prévoyait d'instaurer la fiscalité écologique par ordonnance...

Comme disent les Américains, who reaps the gains bears the losses...

Cordialement

LOmiG a dit…

Salut,
oui les américains sont bien plus libéraux que nous, et respectueux du contribuable...!

à bientôt !

Pierre Robes-Roule a dit…

Oui, ces américains sont épatants. Par contre quand j'entends les médias francais qui nous présentent ce plan comme une dernière chance....pffff. Niveau zéro de la pensée.....

Canut a dit…

Franck Boizard, Tontonjack, lomig et Pierre Robes-roule trouvent les Américains épatants là où la plupart des observateurs lucides de la planète auraient tendance à les trouver bien c...
Mais quand on aime (et qu'on ne paie pas ses impôts aux USA) on ne compte pas !
C'est vrai que leur réaction d'enclumes va permettre de restaurer le capitalisme international sans que les susdits applaudisseurs aient à mettre la main à la poche. Ma maman, actionnaire, ne s'y est pas trompée ; elle aussi les trouve bien sympas ces Américains !

Canut a dit…

Un autre admirateur des States :

"Les ménages français sont aujourd'hui les moins endettés d'Europe. Or, une économie qui ne s'endette pas suffisamment, c'est une économie qui ne croit
pas en l'avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain. C'est pour cette raison que je souhaite développer le crédit hypothécaire pour les ménages et que l'Étal intervienne pour garantir l'accès au crédit des
personnes malades.

Je propose que ceux qui ont des rémunérations modestes puissent garantir leur emprunt par la valeur de leur logement.

Il faut réformer le crédit hypothécaire. Si le recours à l'hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l'emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué.
Ceci profiterait alors directement à tous ceux dont les revenus fluctuent, comme les intérimaires et de nombreux indépendants."

Nick Sarkozy, global manager.

Théo2toulouse a dit…

Ceux qui prennent les Américains pour des c.. ne se sont jamais intéressés à leur histoire et leur civilisation et ne font que répéter de la manière la plus stupide qui soit des poncifs véhiculés par les gauchistes et une bonne partie de la droite et ses extrêmes. J.F Revel a écrit un livre admirable à ce sujet d'ailleurs.

Canut a dit…

"Ceux qui prennent les Américains pour des c.. ne se sont jamais intéressés à leur histoire et leur civilisation (...) J.F Revel a écrit un livre admirable à ce sujet d'ailleurs."

...tout en se gardant bien d'aller y vivre d'ailleurs ; ceci dit son passé d'ancien stalinien lui aurait sans doute créé là-bas quelques ennuis. Les USA restent l'un des rares pays où les poncifs correspondent, hélas, à la réalité.
Quant à prétendre que les USA ont créé une "civilisation"...

Théo2toulouse a dit…

Quant à prétendre que les USA ont créé une "civilisation"...

Ca c'est un sacré poncif, car si les USA n'ont pas de civilisation, la France n'en a pas non plus. J'imagine qu'on ne doit pas avoir la même définition du terme.

Pierre Robes-Roule a dit…

Je conseille à certains de lire le livre suivant (gratuit en PDF sur Internet) : "Français-américains l'autre rive".

Passionnant et tellement vrai quand on a vécu un peu là-bas

Tonton Jack a dit…

@ M. Canut,

J'ai du mal à suivre vos propos.
Que dites vous : que les parlementaires US ont eu tort de refuser le plan Paulson ? Qu'ils ont eu raison ? Qu'il n'y avait pas d'autres alternatives ? Que d'autres possibilités demeurent ouvertes ?

S'il y a quelque chose que j'apprécie spécifiquement dans cette histoire, sans jouer les admirateurs béats des USA, c'est la capacité, à tort ou à raison, de parlementaires de jouer leurs rôles de pouvoir législatif et, au premier rang duquel se trouve justement le choix de ce qui est fait de l'argent prélevé par les impôts.
Ni plus, ni moins.

Pour ce qui est de savoir s'ils ont eu raison ou tort, je n'en sais rien.

Pour ce qui est de citer notre président unique et donc bien aimé ... , s'il nous fallait citer toutes les âneries économiques de nos hommes politiques dits de premier plan, qu'ils soient de droite ou de gauche, le web n'y suffirait pas.

En outre, pour ma gouverne, que signifie l'expression une "reaction d'enclumes" ?

@ pierre robes-roule
Effectivement, si j'en crois quelques blogs d'économistes us, y compris un méchant ultra libéral comme Krugman, il y a des alternatives: financement direct des ménages endettés, cautionnement des recapitalisations bancaires, etc.

fboizard a dit…

Krugman n'est pas ultra-libéral, à moins que n'entendiez libéral au sens américain, c'est-à-dire gauchiste.

Canut a dit…

A Tontonjack :
"J'ai du mal à suivre vos propos.
Que dites vous : que les parlementaires US ont eu tort de refuser le plan Paulson ? Qu'ils ont eu raison ? Qu'il n'y avait pas d'autres alternatives ? Que d'autres possibilités demeurent ouvertes ?"

Les parlementaires américains ont joué une comédie en deux actes :
1) un refus initial destiné à "calmer" le cependant très-peu-réactif contribuable US (réaction d'enclume = immobilisme politique quoi qu'il arrive).
2) un accord final, happy end, de parlementaires dont la moitié pointe au club des millionnaires en dollars.

A Théo2toulouse :
les Américains sont des Européens d'exportation, modèle bas de gamme. Les WASP encore majoritaires sont des protestants sectaires virés du Royaume-Uni au XVIIe. Leur "civilisation " s'exprime tout entière dans leur cuisine, critère culturel par excellence qui fait de la France et de la Chine, deux des meilleures cuisines du monde, les phares de la civilisation. Mais, même à Toulouse, vous pouvez aller chez MC Do.

Genestine a dit…

Oups! çà lime fort ici aujourd'hui.

Go ahead América...

Théo2toulouse a dit…

canut : vous exposez dans toute sa splendeur l'inculture du gauchiste français moyen, pétri de certitudes et d'une prétention à toute épreuve. Vous ne savez visiblement pas ce qu'est une civilisation. Une civilisation est l'ensemble des productions matérielles et immatérielles d'un groupe humain donné sur un territoire donné. Une civilisation se caractérise donc par des institutions politiques, une ou des organisations économiques et sociales. Elle se caractérise aussi des productions d'ordre culturel, intellectuel et spirituel. Ca ne se résume donc pas à quelques recettes de cuisine réussies. Vous apprendrez donc qu'il y a aux Etats-Unis des centaines de musées (très souvent gratuits) qui attirent un très vaste public, que la plus grande bibliothèque du monde se trouve à Washington, que les universités les plus prestigieuses se trouvent, hélas, dans ce pays et non dans le nôtre, etc... Savez-vous qui fouille les vestiges antiques à Athènes depuis un demi-siècle ? Ce sont des équipes américaines. Avant d'accuser les autres de faire du bas de gamme, il faudrait balayer devant sa porte.

S'il y a bien une civilisation vraiment bas de gamme, c'est bien la civilisation socialiste, faite de pauvreté généralisée, de famines, de destructions, de goulags, de crimes de masse et de crimes contre la culture et l'esprit.

BartlettGreen a dit…

Moi j'aime l'Amérique.

Et si je l'aime c'est surtout parque tous les nazis, communistes, islamistes, terroristes ,apprenti dictateur ,intégristes et fanatiques de tous poils la déteste.

LOmiG a dit…

tout pareil que BartlettGreen !

Canut a dit…

1) Théo2toulouse :

Vous confondez civilisation et argent, vos exemples (musées, universités) sont surabondants dans ce contresens unique.Les musées, les instituts scientifiques et autres vitrines étaient gratuits et d'une grande qualité sous le stalinisme le plus sinistre. Fallait-il alors parler de "civilisation communiste" ?
Epargnez-moi l'invective "l'inculture du gauchiste français moyen", j'ai les diplômes et l'expérience nécessaires pour vous en remontrer sur ce terrain-là.


2) "Moi j'aime l'Amérique.
Et si je l'aime c'est surtout parque tous les nazis, communistes, islamistes, terroristes ,apprenti dictateur ,intégristes et fanatiques de tous poils la déteste."
... récite Bartlettgreen qui a le bon goût de nous épargner la détestation de l'Amérique par elle-même, les luttes des minorités dans une Amérique ouvertement raciste jusqu'à l'aube des années soixante, la présence du KKK, les attentats meurtriers des miliciens fondamentalistes. Waco, Oklahoma-City : comme le chantait quelqu'une, "besoin de personne..."

Théo2toulouse a dit…

"Les musées, les instituts scientifiques et autres vitrines étaient gratuits et d'une grande qualité sous le stalinisme le plus sinistre."

Un grand mythe (et surtout un énorme mensonge) de la pensée socialiste : la gratuité des services de l'Etat. Ce n'est pas parce que c'est gratuit qu'il n'y a aucun coût. C'est le B-A BA de l'économie. Il fallait bien les payer tous ces savants. D'après vous, où trouvait-on l'argent nécessaire pour les salaires et l'es instituts ? Sur les feuilles des arbres ou dans la poche des contribuables ?

BartlettGreen a dit…

Avec le camarade Canut, c'est toujours tout noir ou tout blanc (ou devrais je dire tout rouge ?).

Quand aux "contradictions", on pourrait en trouver un sacré paquet en France et chez les gauchistes, nul besoin de se déplacer en Amérique.

Au fait , a quand un émigré de la premiére génération qui se ferra élire a un poste équivalent a celui de gouverneur de la Californie ?

A quand un candidat a la présidentielle noir ou maghrébin dans les partis majoritaires ( avec une réelle chance de se faire élire )?

Vous conviendrez avec moi que le parti socialiste est un parti ouvertement raciste vu que George Freche parlait des Harkis comme de "sous hommes"?

La France elle méme est un pays Nazi vu le score de le Pen a la Présidentielle, a commncer par ses prolétaires majoritaite dans la droite extréme ?

En ne privilégiant que des exemples extrémes on arrive efficacement a occulter l'image générale...quand on ne veux pas la voir.

Théo2toulouse a dit…

@BartlettGreen

Concernant Frèche, il me semble que c'est plus compliqué que cela. En fait, il voulait faire remarquer aux harkis de l'UMP qu'ils militaient dans un parti issu d'un parti fondé par un homme qui les avait honteusement lâchés et traités comme de la m.... après 1962. Frêche aurait eu Barack Obama en face de lui, il aurait pu lui dire : "que faites-vous dans un parti qui a défendu l'esclavage , a créé le KKK et a lutté contre l'émancipation des noirs pendant plus d'un siècle ?" (Rappel : Martin Luther King était républicain). Mais ça n'enlève rien à l'idiotie du bonhomme qui a a fait une thèse sur la région Midi-Pyrénées (sic) au XVIII° siècle.

BartlettGreen a dit…

@ Théo2:

Merci pour cette précision.