dimanche, avril 26, 2009

OSS 117, Rio ne répond plus

J'avoue que j'étais surpris que l'accumulation de clichés racistes de ce film ne déclenchât pas un tir de barrage de la bien-pensance. Bien sûr, il s'agit de second degré, comme la tirade de Shylock par un nazi, mais, justement, la bien pensance est fort connue pour tout prendre au premier degré dans la plus parfaite stupidité des belles âmes auto-satisfaite.

Il est vrai que Jean Dujardin est protégé par un talisman : il a fait acte d'allégeance au boboïsme en insistant sur le fait qu'il est un descendant de «l'humour canal», c'est-à-dire un humour de crétins qui croient être fins, les malheureux, mais qui sont en réalité insupportables au point de me pousser à casser les télés où ils passent, mais, ô miracle, ils sont degôches.

Cependant, la tolérance de la bien-pensance est limitée et sa patience courte (rien n'est plus intolérant que les tolérants auto-proclamés). OSS 117 ne sera pas évoqué au Festival de cannes. Et na !

Au fait, c'est un film plaisant.

6 commentaires:

Chitah a dit…

N'importe quoi.
Vous n'y connaissez rien au cinéma, si OSS 117 n'est pas présent à Cannes, c'est parce que c'est une comédie, pas besoin de parano et de concept bidon comme "bien pensance".

Anonyme a dit…

L'humour Anal + est effectivement l'un des fléaux de ce siècle (et du précédent).

Hélas, pour ma part, je ne peux plus casser ma télé : je l'ai déjà passée par la fenêtre.

fboizard a dit…

«N'importe quoi. Vous n'y connaissez rien au cinéma»

Toujours votre fantastique modestie, vos jugement modérés et totalement fondés ...

Bien entendu mon simple message vous permet de juger si je connais tout, rien, ou un peu entre les deux au cinéma.

Ce n'est plus une tête que vous avez, mais une boule de cristal.

Il se trouve qu'il ny a aucune interdiction des comédies dans le règlement du festival et il se trouve même que MASH qui fut Palme d'or en 1970 est une comédie déjantée.

Je vais finir par croire que vous n'y connaissez rien au cinéma !

Chitah a dit…

Il y a beaucoup plus proche en terme de comédie : Emir Kusturica.

Cannes, les césars et tout les festival de ce type sont des trucs pour cinéphiles des Cahiers du Cinéma, le nombre de comédies primées ou ne serait-ce que nominée est absolument infinitésimal comparé au poids de ce genre dans le cinéma.
Et à moins d'un miracle, OSS ne sera pas retenu pour les césars non plus. Cf Bienvenue chez les Ch'tis.

Captain Mousse a dit…

Preuve que soit vous ne connaissez effectivement rien au cinéma, soit ça ne vous intéresse pas : le fait que votre article sur OSS 117 parle plus de bien-pensance que du film lui-même.
Lequel film est d'ailleurs excellent, la comédie étant surement le genre le plus difficile à réaliser correctement car chaque scène doit être calculée à la seconde près pour obtenir le rire voulu pour la raison voulue, à l'instar de la précision des horlogers.

fboizard a dit…

«Il y a beaucoup plus proche en terme de comédie : Emir Kusturica.»

Oui, mais il se trouve que je préfère MASH (les goûts et les couleurs ...)