mardi, décembre 01, 2009

Un procès équitable pour nos ancêtres

Malika Sorel, dans l'émission Répliques, fait à propos de ce qu'Alain Finkielkraut appelle l'émeute contre les morts, la réflexion suivante : «On n'arrête pas de faire le procès de nos ancêtres, qui ne peuvent pas se défendre. Mais je suis pour les procès équitables. Alors ces procès ne m'intéressent pas.»

L'émeute contre contre les morts est profondément injuste, vaniteuse et irrespectueuse mais elle est également stupide : l'anachronisme est un péché contre l'esprit. Juger jadis avec les valeurs et les idées d'aujourd'hui est un truc de pauvres crétins (quels que soient les diplômes qu'ils alignent). Lire Fernand Braudel.

Je suis en train de finir L'histoire assassinée de Jacques Heers(1). En plus d'un cri de colère contre les cons de toutes sortes, spécialement quand ils sont historiens, c'est aussi un appel aux respect de nos ancêtres. Ca change des foutaises des repentants. Je ne vous étonnerai pas en vous disant que J. Heers est quelques coudées au-dessus.

********************
(1) : en passant, extrait de Wikipedia : aujourd'hui, Jacques Heers pense qu'on surestime largement la contribution des Arabes dans la redécouverte de la philosophie d'Aristote en Occident. Selon lui, « l'enseignement [de la pensée grecque en Occident], celui de la Logique notamment, n'a jamais cessé dans les écoles cathédrales puis dans les toutes premières universités. L'on se servait alors de traductions latines des textes grecs d'origine que les clercs et les érudits de Constantinople avaient pieusement gardés et largement diffusés. Les traductions du grec en langue arabe et de l'arabe en latin, que l'on attribue généralement à Avicenne et à Averroès sont apparues relativement tard, alors que tous les enseignements étaient déjà en place en Occident et que cela faisait plus d'un siècle que la Logique, directement inspirée d'Aristote, était reconnue comme l'un des sept "arts libéraux" du cursus universitaire. »

Aucun commentaire: