jeudi, février 25, 2010

Migaud à la cour des comptes, Charasse au conseil constitutionnel

Didier Migaud à la cour de comptes, Charasse au conseil constitutionnel : encore des signes que nous avons un gouvernement socialiste.

En un sens, le gouvernement a raison : la France est socialiste. D'ailleurs, elle en crève.

Seulement, je n'ai pas voté Sarkozy pour qu'il fasse des mamours aux socialos et à leurs amis médiatiques.

La prochaine fois, je ne vote pas (je sais : Sarkozy s'en fout, il y a suffisamment de couillons qui votent qui aiment «l'ouverture». Au moins, quand la France fera banqueroute, on saura qu'il n'est pas un recours, qu'il ne sait que manœuvrer comme un parlementaire de la IIIème, pas «viser haut et se tenir droit»).

4 commentaires:

Tonton Jack a dit…

Bonjour Franck,

Parfois je me demande si je n'aurais pas du suivre votre raisonnement de 2007 : voter pour Bécassine pour accélérer in fine un processus de décomposition.

Je ne pouvais m'y résoudre, et je me dis que rien que d'en reparler me montre le désarroi profond dans lequel je suis avec d'autres, sans doute.

Dommage qu'il ne soit pas possible de se plaindre pour tromperie sur la marchandise... Ah, si, en 2012, mais au profit de qui ?

hc.minneapolis a dit…

@ Tonton Jack
Au profit de personne. La différence entre le PS et l'UMP est somme toute assez faible. Tous deux sont des suiveurs (des médias, des pouvoirs d'argent, des syndicats, etc.) et sont tout autant paralysés devant eux.
Dans les deux cas on peut prévoir que la purge sera sévère (forte augmentation des impôts, discrimination positive à tout va, couverture sociale minimale pour tous et que chacun se débrouille avec ses mutuelles, etc.).
Je sais bien que certains défendent la théorie du moindre mal en pronant un vote UMP, mais désolé je ne crois plus à cette théorie (nous ne sommes plus dans les années 30), car à chaque fois on a droit au même discours (la majorité des français vote pour nous ...). Devant la situation actuelle, et sauf évènement imprévu, je ne voterai plus, ou plus exactement j'irai voter nul par respect pour ceux qui ont obtenu ce droit.
De nos jours il faut consacrer ses forces pour sauver sa peau et celle de sa famille, car je pense qu'il y aura bien poursuite de l'effondrement de nos pays occidentaux.
Ensuite il faut utiliser la technologie (internet en particulier) pour s'informer correctement et y mener les bons combats.

Théo2toulouse a dit…

la théorie du moindre mal en pronant un vote UMP

C'est pas donné à grand monde de pouvoir s'allier avec des vrais communistes qui fusillent plus de 20 personnes par jour et qui font payer les cartouches aux familles. Ca devait aussi faire partie de la politique d'ouverture du petit homme qui, faut le rappeler, a fait toutes ses classes avec le plus communiste des hommes de droite.

Comme d'habitude, je n'irai pas voter.

Comme dirait l'ami H16 : CPEF.

Unknown a dit…

bah voilà, moi aussi j'y ai cru et j'ai voté Sarkozy. Pour la première fois de ma vie j'ai voté pour un homme en qui je me suis partiellement reconnu et qui exprimait des idées que je partageais. Qui plus est Sarkozy est un des rares a avoir été "réellement" élu (53% de 85% de participation, ça fait rêver) sur un programme précis et concret et un discours clair et réaliste. Aujourd'hui je me sens floué et trahi. Cet homme se fait le fossoyeur de la démocratie, de l'économie, des valeurs, et de ses promesses. On ne m'y prendra plus. Je crois que je retournerai voter mais je glisserai un bulletin bien blanc (ou bien nul) dans l'urne (funéraire). Et peut-être que je finirai par quitter ce pays car j'ai un petit garçon à élever.