samedi, juin 26, 2010

«Le service d'ordre de l'Elysée aurait giflé un journaliste»

«Le service d'ordre de l'Elysée aurait giflé un journaliste». Quand j'ai trouvé cette phrase dans un message du journal l'imMonde, j'ai éclaté de rire.

Tout d'abord, ce n'est pas une information (je vous rappelle qu'en français, on utilise le mode indicatif pour donner des informations), mais une simple rumeur.

Et puis, les journalistes sont-ils des intouchables, les nouveaux prêtres (de la société du spectacle) ? Certains semblent le croire.

Comme d'habitude, les réactions des abonnés du Monde sont navrantes : on nous ressort les HLPSDNH et le fascisme pour une gifle à un journaliste ! A ce stade de connerie, on est dans l'insulte aux vraies victimes.

Aucun commentaire: