samedi, juillet 09, 2011

Primaires : toujours aussi cons, les socialistes

Passons sur la question de la constitutionnalité des primaires socialistes : à gauche, elle est anecdotique. A droite, on est un fasciste en puissance, il faut faire attention, mais, à gauche, comme on est démocrate de naissance, pas besoin de vérifier la constitutionnalité.

La constitution ne prévoit pas une élection à quatre tours ni la confection de liste d'électeurs déclarés. Mais, à gauche, on s'en fout.

Sur le fond, les primaires, c'est débile : c'est réduire la démocratie au vote, pensée pour pauvres d'esprit. Une débilité bien adaptée à la crétinerie des militants socialistes. Les militants vont élire un candidat, après force magouilles et bourrage d'urnes, en fonction des sondages, comme ils ont fait pour Ségolène Royal. Et ils se planteront. Parce que les sondages ne signifient rien pour prédire le résultat final de l'élection, parce que les militants ne représentent rien.
*****

Aucun commentaire: