dimanche, août 21, 2011

Ce grand Etat tout mou veut empêcher la fraude au bac

Notre ministricule Chatel a un plan contre la fraude au bac.

Ces petits gestes avec les bras et ces couinements de hamster écrasé par un 38 tonnes sont évidemment ridicules.

Rappelons que, dans un Etat de droit qui se respecte, il n'y a nul besoin de plan pour empêcher le fraude au bac :

> la fraude par diffusion des sujets : révocation des fonctionnaires directement impliqués et mutation de la hiérarchie aux Kerguelen. Ca calmera les ardeurs.

> fraude pendant l'épreuve. Elle provient essentiellement des dispositifs électroniques, calculatrices et téléphones. Comme ceux-ci ne servent absolument à rien dans une épreuve du bac (1), il suffit de les interdire purement et simplement pour régler le problème.

Bref, la fraude au bac est, comme on dit en novlangue pédagogiste, un «non-sujet». Le vrai sujet, c'est la veulerie et l'incompétence des nains qui se succèdent pour usurper le titre de ministre de l'éducation.

**************
(1) : pour les maths et la physique, une table de log et de sinus fournie avec le sujet suffit amplement. Tous les autres calculs peuvent se faire à la main. L'usage de la règle à calcul serait excellent car il joue sur le sens physique, mais n'en demandons pas trop.



Aucun commentaire: