jeudi, octobre 04, 2012

Racket fiscal et foutage de gueule

Pour calmer le mouvement médiatique des Pigeons, "le gouvernement étudie des moyens de revenir à la situation antérieure". C'est du foutage de gueule : si la volonté était vraiment de revenir à la situation antérieure, nul besoin d'étude, il suffirait d'annuler les hausses d'impôts.

Ce que le gouvernement veut dire, c'est qu'il étudie de nouveaux moyens de nous racketter sans qu'on proteste. Et ça demande effectivement un peu de réflexion.

Sur le fond, il n'y a pas de secret : tant que les dépenses publiques ne baisseront pas, l'Etat étranglera l'économie et provoquera la misère.

Si les Pigeons sont assez idiots pour se contenter d'une mesure catégorielle, alors qu'on déshabille Pierre pour habiller Paul, nous méritons notre malheur.

Mon petit doigt me dit que, hélas, il n'y aura pas d'opposition crédible à la politique clientéliste du gouvernement : tous les Français influents sont désormais clientelistes, seules les clientèles concernées varient.

Aucun commentaire: