jeudi, octobre 11, 2012

Socialisme à la française : un signe de bêtise


Refaire les erreurs que les autres ont déjà faites. Refaire les erreurs que nous avons déjà faites  nous-mêmes par le passé. Cela, c'est un signe infaillible de bêtise.

Or, le socialisme a partout et toujours échoué. Même la Suède, qui avait des conditions sociologiques et culturelles propices, l'a abandonné.

On constate que la politique actuelle du gouvernement français est socialiste (1). Ce socialisme est un signe de bêtise de notre gouvernement, c'est-à-dire de chacun des ministres et du président. Et c'est un signe de la bêtise des Français qui les ont portés au pouvoir.

J'en suis navré.

******************
(1) : à mon sens, être socialiste en 2012 se définit par trois piliers :

> il ne faut pas se contenter de l'égalité en droit mais établir une égalité en fait entre les hommes.

> l'Etat est l'instrument de ce nivellement et, comme cette mission est sainte, il a tous les droits. Il n'y a jamais d'abus de pouvoir venant de l'Etat pour remplir cette mission.

> le dogmatisme et le sectarisme, bien illustrés par "Oui, je l'avoue, je n'aime pas les riches". Ils découlent directement des deux premiers principes, totalement irréalistes : le sectarisme et le dogmatisme sont indispensables pour empêcher la réalité de pénétrer, elle ferait immédiatement s'écrouler le socialisme.

Et une modalité :

> les socialistes français ont retenu de l'histoire non pas que le socialisme échouait toujours mais que la brutalité cristallisait les oppositions. Ils ont donc inventé un socialisme mou, fuyant, embrouillé, verbeux. Mais la tare fondamentale du socialisme, qui consiste à nier l'homme réel, et donc à réprimer l'homme réel, n'a rien perdu de sa nocivité.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Le problème des faits c'est que par nature, ils font parti du domaine de la réalité...
Il faudrait donc inventer une égalité totalement virtuelle digne des socialistes.
J'ai une idée : L'égalité des chances !