samedi, mai 26, 2018

Nouvelles italiennes

Après le premier ministre, les Italiens doivent nommer le gouvernement.

On s'étripe à propos du ministre des finances pressenti, Paolo Savona, dont les européistes ne veulent à aucun prix.

Pourquoi ? C'est simple : son passé le rend inattaquable par le dénigrement européiste habituel d'incompétent et de « populiste ». Or, c'est un anti-Euro farouche. Il définit l'Euro comme « une prison allemande » ; ce que les européistes prennent très mal,  il n'y a que la vérité qui blesse.

Le président italien manoeuvre donc pour ne point nommer Savona. Il a donc choisi son camp, contre les électeurs italiens.

Twit de Salvini : « Les journaux et les politiciens allemands nous insultent: Italiens mendiants, fainéants, adeptes de l’évasion fiscale, pique-assiettes et ingrats. Et nous, on devrait choisir un ministre de l’Economie qui les satisfait ? Non merci ! Les Italiens d’abord ! »

Suite au prochain numéro.


Aucun commentaire: