lundi, juin 04, 2018

Macron = Gorbatchev ?

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev de l’Union Européenne ?

Certes, comparaison n'est pas raison. Elle permet toutefois de réfléchir.

Je suis curieux de savoir combien de banques, publiques ou privées, se préparent sérieusement à un éclatement de l'Euro. Toutes, j'espère. Pourtant, j'en doute sérieusement.

Nos grands voisins (Etats-Unis, Chine, Russie) se comportent comme s'ils croyaient qu'une Europe faible et divisée est dans leur intérêt (je ne suis pas sûr qu'ils aient raison, mais c'est un autre problème). Or, il n'y a pas aujourd'hui, ironie de l'histoire, de facteurs de division de l'Europe plus efficaces que l'UE et l'Euro.

A propos des élites françaises follement européistes et immigrationnistes, Edouard Husson écrit souvent qu'une classe dirigeante qui, à ce point, méprise son peuple, reste sourd à ses préoccupations et insensible à ses souffrances et le met en accusation plutôt que d'en assumer la responsabilité (on n'insistera jamais assez sur la charge de mépris et de séparation que révèle l'accession de « populiste » au statut d'insulte suprême) , ne saurait durer et sera tôt ou tard remplacée.

J'aimerais partager ce relatif optimisme.

Je crois que le peule français n'existe plus vraiment ou que, s'il existe encore, il n'est plus qu'une « communauté » parmi d'autres, habitant un territoire administratif qui se trouve être par hasard celui sur lequel vivait naguère un pays appelé France. Cet effacement du peuple français explique que nos élites ne reçoivent pas le gigantesque coup de pied au cul qu'elles méritent.

Mais bon, il ne faut pas non plus désespérer trop vite d'une vieille nation. Nous n'avons plus l'énergie pour nous reprendre de nous-mêmes, mais si d'autres nous montrent le chemin ...

Pendant ce temps, Charles Gave a peur :

Vous savez quoi ? J’ai la trouille.

Aucun commentaire: