jeudi, mai 16, 2019

Un jeune homme plein de bon sens




Et un touit de Maïsto :





Que contestent les Gilets jaunes ? Les bobards qu’on nous raconte depuis quarante ans : l’Europe c’est bien, « les nationalismes » c’est mal (alors qu’il n’y a que le nationalisme allemand qui pose problème parce que l'Allemagne est trop grosse par rapport à ses adversaires européens) ; l’immigration c’est bien le « repli » c’est mal ; « les religions » c’est mal (alors qu’il n’y a qu’une religion qui pose problème : l’islam) ; la mondialisation c’est le pied, la France c’est moisi ; il faut se serrer la ceinture pour payer nos dettes ; hors de l’Euro, point de salut, l’écologie doit punir les habitudes des pauvres ; l’égalité hommes-femmes est un vrai problème etc.

Or, tout cela est une question de pouvoir brut : si la classe dominante perd le pouvoir de définir le Bien et le Mal, le pouvoir d’imposer son vocabulaire, elle perd le pouvoir tout court. Il est donc essentiel, les bourgeois ne se trompent pas, d’éclater la gueule des Gilets jaunes pour qu’ils la ferment.








Aucun commentaire: