lundi, avril 06, 2020

Psychologie de la chloroquine

La prescription de chloroquine devrait être une évidence : en situation de crise, on fait avec ce qu'on a, en essayant quand même de maitriser les effets secondaires. C'est exactement ce que propose le protocole de l'IHU de Marseille, le débat est clos.

Pourtant, notre système soviétique de santé résiste farouchement à ce bon sens : non seulement, il ne préconise pas ce protocole mais il fait tout pour qu'il ne puisse pas être librement décidé entre médecin et malade.

Pourquoi ? Il y a beaucoup de raisons matérielles : corruption, imprévoyance, enjeux de pouvoir.

Mais il y a aussi une raison psychologique : notre monde est envahi d'Intellectuels Idiots, pour qui la vraie vie doit entrer dans leurs équations, dans leurs protocoles, être linéaire, prédictible, sans surprise, sans risque. Comme cette conception est fausse, elle est très dangereuse, elle fait prendre des décisions ou des non-décisions catastrophiques. Ils attendent d'avoir l'information parfaite pour décider, et comme l'information n'est parfaite que lorsque la guerre est perdue et qu'on peut compter les morts, vous imaginez comment ça finit.

Les Intellectuels Idiots ont toujours existé, mais, avant, on était intelligent (1), on les cantonnait à des taches subalternes qui limitaient leur pouvoir de nuisance : comptables, journalistes, sous-préfets, laborantins, où leur pougnerie sans intelligence pouvait être utile.

Aujourd'hui, à cause de notre naufrage intellectuel collectif, ils ont pris presque toute la parole et tout le pouvoir. Aux deux bouts du spectre, on trouve des abrutis psychorigides, du blogueur Olivier Berruyer à l'apparatchik Juppé, une catastrophe permanente pour la France (ses méfaits et ses crimes sont innombrables : par exemple, c'est lui qui a entrepris l'étatisation du système de santé avec le brillant résultat qu'on voit aujourd'hui).



C'est une des raisons qui me font dire que l'après coronavirus sera catastrophique : les Intellectuels Idiots ne disparaîtront pas, ils continueront à s'accrocher au pouvoir et à ravager le pays comme une nuée de sauterelles.




***************
(1) : classification des officiers d'état-major de von Moltke ainé :

Paresseux et intelligent : stratège

Travailleur et intelligent : aide-de-camp, second.

Paresseux et bête : taches subalternes.

Travailleur et bête : dangereux, s'en débarrasser.

Aucun commentaire: