jeudi, avril 02, 2020

Que c'est pénible d'être dirigé par des abrutis !

Strohl : « Le complotisme naît de l’incapacité du peuple français à imaginer la bêtise de nos dirigeants »

************
C’est cette incapacité à développer un raisonnement un peu ample, une pensée inventive et ouverte qui caractérise nos autorités de santé. Notre technocratie en général. C’est aussi l’absence d’empathie, de ce que Didier Raoult nomme « la raison Tom » : en cas de choix entre un médicament non nocif, mais à effet supputé et pas de traitement du tout, que choisirait un médecin pour son fils Tom.

Notre administration sans passion ni imagination, se réfugie derrière un méthodologisme étroit, une gestion à courte vue, une sorte d’idéal de vieux comptable rassis. Il nous faut des chiffres. Peu importe ce qu’ils recouvrent. On ne comprend que les chiffres. Et surtout les chiffres tels que dispatchés dans les cases prévues par nous, celles des instructions, circulaires et autres normes édictées par nous.

C’est cette absence de vision, cette absence d’anticipation qui explique en large part, la défiance face à une médecine qui reste avant tout empirique et holistique au profit d’une science bio-statistique peu créative.

Difficile d’admettre pour nos statisticiens, formés au pur calcul, qu’il n’y a de recherche que fondée d’abord sur l’intuition et l’observation. Que les statistiques vont certes apporter la preuve d’un processus, mais par après.

De même les décideurs de la politique de santé ne sauront-ils pas anticiper et notamment constituer des provisions pour des risques qui n’existent pas encore, tel celui de nouvelles épidémies. La logique comptable calcule chaque année les dotations budgétaires à partir des consommations de l’année précédente. Dans cette logique, des masques jetés sans avoir été utilisés n’avaient pas à être remplacés ! De même qu’il était plus économique de ne plus faire produire les réactifs en France, même si la désindustrialisation est plus coûteuse que les économies réalisées dans l’achat de produits à meilleur marché. D’autant qu’on n’imaginait pas qu’il puisse s’agir de produits un jour non importables.
************

Le fait d'être dirigés par des abrutis est très pénible, cela explique sans doute l'engouement pour Didier Raoult.






Aucun commentaire: