vendredi, mai 22, 2020

COVID : arrêtez les conneries et recommencez à vivre comme avant.

‘We could open up again and forget the whole thing’ Epidemiologist Knut Wittkowski on the deadly consequences of lockdown.

Le confinement généralisé est probablement une catastrophe sanitaire et assurément une catastrophe économique.

Comment une telle folie collective a-t-elle été possible pour ce qui n'est, dans l'ordre de grandeur de la mortalité et dans la typologie des morts, qu'une grippe un peu vicieuse ?

Les pays qui s'en sortent bien en occident (quand on prend tout en compte, pas seulement l'obsession sanitaire) sont l'Islande, la Suède, l'Allemagne, les pays de l'est. Pour les autres, ça oscille entre le catastrophique (Belgique, France, Espagne, Italie, Grande-Bretagne) et le moyen (Etats-Unis).

Trump a été pas trop mal, Johnson très décevant, Macron égal à lui-même, le Destructeur.

Bien sûr, il y a l'explication très macroscopique : les occidentaux, en particulier leur classe dirigeante, sont devenus comme  cons des balais. Je crois très fermement à cette explication tout simplement parce que j'ai le point de comparaison des grippes asiatiques des années 50-60 : les réactions étaient mille fois plus intelligentes que les nôtres, que ce soit les pékins interrogés dans la rue ou les gouvernants.

Mais cette explication très générale n'épuise pas le sujet.

J'ai relu mes billets tout au long de l'épidémie : j'ai commis une grosse erreur, m'y intéresser seulement le 20 février (Michel Onfray, lui, c'était le 15 janvier). Mais, pour le reste, j'ai plutôt lieu d'être fier de moi : je n'ai commis aucune faute majeure d'analyse, les décisions que je préconisais étaient, rétrospectivement, les bonnes. Certes, j'ai été favorisé par une situation personnelle qui me clouait à la maison, ce qui fait que j'ai eu beaucoup de temps pour me renseigner.

Quel gouffre par rapport à Macron ! Le gouvernement et l'Etat n'ont pas été seulement inefficaces (ça serait un moindre mal), ils ont été anti-efficaces, nocifs, activement bloquants. Si, le 20 mars, Macron avait déclaré : « L'Etat et le gouvernement ne s'occupent plus de rien, faites ce que vous voulez, démerdez vous », le bilan, sanitaire et économique, serait bien meilleur.

Comment expliquer cette incapacité à comprendre et à bien décider alors que toutes les informations importantes étaient publiques ?

Pourquoi ? Pourquoi Johnson a été aussi nul ? Pourquoi d'autres ont été nettement meilleurs ?




Aucun commentaire: