jeudi, mai 28, 2020

Il est midi.

Il est midi et le Figaro n'a toujours pas signalé que 4 Etats (Espagne, Algérie, Maroc, Australie) ont contesté l'étude du Lancet ayant justifié l'interdiction express de la chloroquine en France (l'Australie a carrément porté plainte), que le Lancet fait marche arrière et que l'auteur principal reconnait des « problèmes ».

Pourtant, cette semaine le Figaro a publié 11 articles/entrefilets pour faire de la publicité à cette étude foireuse.

C'est intéressant parce que ça met bien en exergue le pouvoir principal des medias, le pouvoir d'occultation ou d'exaltation : en parler ou pas. Pas besoin de mentir (sauf que c'est au fond un mensonge par omission).

Les medias vous créent, que vous le vouliez ou non, un paysage mental de creux et de bosses, c'est spécialement vrai des informations en continu, qui vous assaillent et vous débordent. Conseil de Volkoff : aucune information en continu. Zéro, nada (je ne regarde aucune émission en direct, pas même Zemmour).

Aucun commentaire: