mardi, juin 02, 2020

Politique migratoire de Macron : comme avant. En pire.

Manifestation des migrants: une provocation qui en dit long. La souveraineté vantée par le gouvernement, ce n'est pas leur affaire.

***************
Plus de 5000 clandestins ont défilé samedi dans Paris, malgré l’interdiction de la préfecture et les risques sanitaires. La manifestation n’a pas été réprimée. Un tel laxisme démontre que le gouvernement n’entend pas infléchir une politique migratoire folle, selon Yves Mamou. 

[…] 

[Macron]  parle de « reconquête » mais soutient toujours la même politique d’affaissement du national qu’auparavant : élargissement continu de l’Union européenne (Albanie et Macédoine du Nord dernièrement, et pourquoi pas la Turquie un jour prochain?), multiplication des traités de libre-échange avec des pays comme le Vietnam et donc importation continue d’une main d’œuvre non européenne intéressée par les avantages de notre système social mais pas toujours préoccupée de s’inscrire dans le projet français. Jamais le contraste entre les paroles et les actes des politiques n’a été aussi grand.
***************

On s'en doutait un peu : Macron est le Destructeur de la France, plus exactement, le Liquidateur. Par haine adolescente de la France, il a ça en lui. Et c'est ce que veulent les forces qui le soutiennent. Donc il change de discours, pas de politique.

C'est aux Français de réfléchir à ce qu'ils font. Quand on a le choix entre Macron et Le Pen et qu'on vote Macron, hé bien, on a Macron, avec sa politique, avec ses soutiens, avec ce qu'il est. C'est d'une logique implacable.

En attendant : ça sera comme avant. En pire.

Aucun commentaire: