samedi, janvier 29, 2005

Parlement : quelques statistiques édifiantes

88 % des parlementaires sont des hommes (pas de transexuels déclarés, donc 12 % des femmes)

50 % viennent de la fonction publique (je croyais que c'était plus) (1)

75 % des députés ont plus de 50 ans et 50 % des sénateurs plus de 60 ans

82 % cumulent des mandats (dont entre 21 % des députés et 28 % des sénateurs trois mandats et plus) : situation proprement unique parmi les démocraties (2)

Aucun issu de l'immigration récente

91 % des étudiants se défient des partis politiques (il y a sûrement un rapport avec les statistiques précédentes)

Eloquent, non ?

Bien entendu, l'interdiction absolu du cumul des mandats est le préalable indispensable à tout changement. Mais, quand on vit de ses mandats, qu'on s'est installé dans le confort du parasitisme républicain, comment voter contre soi ?

(1) en Grande-Bretagne, un fonctionnaire doit démissionner une fois élu et un haut fonctionnaire en se présentant à l'élection (donc sans être sûr d'être élu) !!!

(2) : en général les cumulards sont moins de 15 %, d'ailleurs beaucoup de pays (ie Grande-Bretagne, Allemagne) n'ont même pas de législation anti-cumul, le problème étant réglé par la culture démocratique

Aucun commentaire: