dimanche, juin 22, 2008

L'eau en bouteille, vaste problème, grand danger (et complot capitaliste)

Les écolos, ne reculant devant aucun ridicule, lancent aux USA une campagne contre l'eau en bouteille, sous prétexte que les bouteilles plastiques sont polluantes.

Le résultat de tout cela, c'est que les écolos s'immiscent dans toute votre vie.

Si vous les écoutez, ils vous expliquent ce qu'il faut boire, ce qu'il faut manger, où il faut habiter, comment il faut se déplacer, où il faut partir en vacances, peut-être même, ça ne saurait tarder, avec qui il faut coucher.

Et si vous vous en foutez, ils cherchent à vous culpabiliser, songez quelle terre vous laisserez à nos enfants (une terre où l'on communique facilement, on se déplace vite, on mange à sa faim, on est très bien soigné, on vit à l'abri ?).

69 commentaires:

Kreyket a dit…

Jamais tu te remets en question ? Imagine que tu te trompes, que l'écologie soit plus importante que l'économie, ça serait con pour ton petit confort hein ? Y'a des gens qui se soucient de l'environnement, qui sont près à faire des efforts, à sacrifier une partie de leur confort pour une cause qu'ils estiment juste et toi tout ce que tu trouves à dire c'est qu'ils sont méchants parce qu'ils attaquent tes habitudes ? Si c'est pas de l'égoïsme ça, c'est de la connerie. Le PET des bouteilles d'eau minérale est difficilement recyclable, quand elles sont jetées dans la nature elles mettent 1000 ans à se dégrader complètement. Le jour où tu voudras emmener ta petite famille pique-niquer, tu seras bien content que les écolos soient là, sans eux t'aurais bien moins de forêts ou de prairie pour poser ton cul, ou alors des forêts et des prairies sales, pleines de dechets ménagers. De plus, l'eau du robinet coute entre 100 et 300 fois moins cher que l'eau en bouteille.

François Delpla a dit…

Ne pourrait-on trouver dans la littérature anticommuniste des perles plus ridicules et des contradictions plus fumantes ?

Franck, les constatant, serait-il en danger de devenir communiste ?

Vincent a dit…

En tout cas, le dénommé Kreyket démontre, par le ton qu'il emploie, une exceptionnelle capacité de remise en question...

Au delà des solutions qui existent au problème que tu évoques, Kreyket, (programmes de recyclage qui se mettent en place un peu partout), la grande différence entre Franck et toi, est que lui ne prétend pas t'obliger à suivre son style de vie.

ceci dit, @ franck, la campagne des écolos ne gêne pas en tant que campagne: après tout, c'est pub contre pub, et que le meilleur gagne.

Par contre, je crains un lobbying législatif accru en parallèle, pour faire, par exemple, payer une taxe carbone aux acheteurs d'eau minérale en bouteille plastique... Les écologistes sont passés maîtres dans l'art de transformer leurs préjugés en contraintes législatives et fiscales imposées à tous.

A quand un bonus-malus sur les bouteilles d'eau ?

fboizard a dit…

«la campagne des écolos ne gêne pas en tant que campagne: après tout, c'est pub contre pub, et que le meilleur gagne.

[...]Les écologistes sont passés maîtres dans l'art de transformer leurs préjugés en contraintes législatives et fiscales imposées à tous.»

C'est exactement cela mon problème.

Tant que les écolos vivent leur vie, ça ne me dérange pas. Je ne m'en sens aucun aucun goût pour imposer quoi que ce soit à quiconque.

Par contre, je sens chez eux beaucoup de goût pour m'imposer le mode de vie qu'ils aimeraient me voir mener.

Non, M. Kreyket, je ne dois rien aux écolos, je ne fais pas une prière d'action de grâce à Nicolas Hulot chaque fois que je me promène en forêt.

Si la surface de forêt augmente en France, cela ne doit rien aux écolos et tout à une agriculture changeante.

Je ne pense pas être un ingrat, si j'estimais devoir quelque chose aux écolos, je le dirais, mais ce n'est pas le cas.

Tonton Jack a dit…

Il se confirme hélas de jour en jour que les ressorts cassés de la mythologie communiste se sont recyclés dans les affres de la bienpensance écologiques.
On y retrouve les mêmes réflexes de religion séculaire mal digérée, toujours à frapper d'anathème celui qui n'y souscrit pas.
Dans les évangiles, dans le passage de l'homme riche, au moins trouve-t-on ces deux freins : d'une part, Jésus ne cria pas "sus au rupin", mais surtout, d'autre part, il est écrit "Jésus l'aima".
Combien j'aimerai trouver cette même compréhension de la part de ceux qui, à force de globaliser et d'être sûr de tenir la vérité, vouent aux gémonies tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Même si je ne suis pas toujours en accord avec vos propos - je pense par exemple à ce que vous dîtes sur la couche d'ozone -, c'est toujours un plaisir de vous lire et d'entrer dans une dispute - au sens classique du terme - avec le propriétaire de ces lieux et ses contradicteurs - enfin, si argumentation il y a... -

Cordialement

DoM P a dit…

@ François Delpla :
Etant moi-même un anti-communiste forcené, et connaissant particulièrement bien l'ampleur du désastre pour l'avoir étudié en long, en large, et en travers, je serais curieux de savoir quelles seraient, selon vous, quelques unes des perles ridicules et autres contradictions fumantes de la littérature anti-communiste.
A choisir, bien sûr, parmi les auteurs sérieux...

@ Franck :
Les forêts augmentent, en France, non seulement à cause d'une agriculture changeante, mais surtout grâce à l'utilisation privée faite du bois. On s'en sert comme chauffage, comme matière première pour le mobilier, et pour fabriquer du papier. C'est la forêt privée qui, grâce aux bénéfices promis à moyen terme, intéresse le capitaliste et accroît ainsi le nombre d'arbres hexagonaux.

Kreyket :
Vous avais-je déjà dit que vous étiez un rustre ?
Ah... Oui.
Je confirme, alors.

Avez-vous conscience de polluer cet espace par vos participations grossières ?

Anonyme a dit…

La forêt a augmenté notamment en raison des subventions accordées par l' Etat pendant des décennies en vue de la déforestation de la France et pour limiter les importations de bois.
Alors, comme les sources de financement sont taries, peut être effectivement va-t-on inventer de nouvelles taxes.

Erick

François Delpla a dit…

@ François Delpla :
Etant moi-même un anti-communiste forcené, et connaissant particulièrement bien l'ampleur du désastre pour l'avoir étudié en long, en large, et en travers, je serais curieux de savoir quelles seraient, selon vous, quelques unes des perles ridicules et autres contradictions fumantes de la littérature anti-communiste.
A choisir, bien sûr, parmi les auteurs sérieux...
******************************

Yves Santamaria, ça vous va ? (au fait ce n'est pas vous, j'espère ?!)

Il se trouve que les services secrets français ont, en novembre 39, pondu pour les besoins de la drôle de guerre un faux discours de Staline du 19 août. Santamaria a du mal à ne pas l'utiliser dans son livre de 1999 sur le pacte germano-soviétique, tant il résume bien les turpitudes prêtées pendant 60 ans . Voilà comment il s'en tire :

"La clé de l'énigme a pu sembler fournie par la récente publication en Russie de l'intervention de Staline devant le Politburo du 19 août 1939. Repris dans divers organes de presse européens (mais pas en France), le texte s'est révélé largement similaire à celui qui, publié par Le Temps en novembre 1939, était censé rendre compte du motif fondamental de la décision de Staline : déclencher la guerre à l'Ouest afin que l'Armée rouge pût suppléer, l'heure venue, aux carences d'un prolétariat défaillant. Le document trouvé en Russie provenait en fait de fonds français, saisis par les Allemands et depuis peu rapatriés (et inconsultables...) à Fontainebleau, ce qui en soi n'autorise personne à trancher en faveur de la fuite ou de la fabrication policière."

fboizard a dit…

@FD :

Je n'ai peut-être pas tout compris, mais je vois pas là de quoi me relever la nuit.

Pour détendre l'atmosphère :

http:/ac.matra.free.fr/FB/bic1.wmv

http:/ac.matra.free.fr/FB/bic2.wmv

http:/ac.matra.free.fr/FB/bic3.wmv

DoM P a dit…

@Erick
Que je sache, les subventions françaises pour la forêt ne concernent que les forêts publiques. L'aide, dans le privé, se résumerait aux possibilités de défiscalisation liées à certains investissements dans le domaine des forêts, notammant, si je ne me trompe, en matière d'ISF.
Il n'empêche que ce sont les forêts privées qui augmentent de taille, parce qu'il n'est dans l'intérêt d'aucun propriétaire de voir son capital fondre au fur et à mesure de son exploitation.

@FD :
Que dois-je comprendre de cette citation ? Qu'Yves Santamaria (non, ce n'est pas moi) ment effrontément ? Qu'il s'est trompé dans ses sources ? Qu'on ne sait toujours pas si Staline était vraiment un gros méchant ayant envie d'annexer l'Europe de l'Ouest ? (Ah... Si, ça, on sait.) Qu'il n'a pas exactement dit ceci ou cela en 1939 ?
Je suis comme Franck, je n'ai pas bien saisi les implications de tout ceci.

François Delpla a dit…

***Qu'Yves Santamaria (non, ce n'est pas moi) ment effrontément ? Qu'il s'est trompé dans ses sources ?***

Ni l'un ni l'autre. Plutôt qu'il trouve ici sa limite d'historien et plonge dans la croyance.

acte 1 : les services secrets français, désireux de justifier un cours de plus en plus antisoviétique alors qu'on est en guerre contre l'Allemagne sans l'attaquer, inventent un discours de Staline devant le Politburo le 19 août, justifiant l'imminent pacte germano-soviétique par un projet futur de conquête de toute l'Europe occidentale. L'un des inconvénients de la démarche, d'un point de vue anticommuniste, est de faire prendre Staline pour un démocrate, au moins au sens où il aurait besoin de réunir des gens pour leur soumettre, sans fard, sa politique. Or à cette date il faisait signer depuis belle lurette ses décisions au Politburo sans le réunir ! Il est vrai que les sbires de Daladier, comme beaucoup de monde à l'époque, parent au plus pressé et se soucient peu de fournir pour la fin du siècle des argumentaires anticommunistes cohérents.

acte 2 : ce discours conjoncturel et oublié refait surface en Russie eltsinienne dans les années 90, comme une révélation surgie des archives SOVIETIQUES; dans le monde entier, des officines un peu nostalgiques de la guerre froide, côté occidental s'entend, en font leurs choux gras sans examen.

acte 3 : Yves Santamaria, écrivant un ouvrage universitaire sur le pacte, est bien obligé de dire l'origine française de ce discours et de ces archives, mais cela lui fait mal au coeur de renoncer à une aussi belle preuve et il s'arrange pour garder un doute. Qui sait si, après tout, le discours n'est pas quand même authentique, et obtenu des services français par voie non de forgerie, mais d'espionnage ?


Ce que je voulais dire à Franck, c'est que de telles méthodes sont de celles qu'il reproche aux écolos et qui lui font prendre le contrepied d'iceux : je voudrais donc savoir s'il se voit éventuellement devenir communiste par lassitude d'icelles.

loic a dit…

Pas grand chose à rajouter, juste un lien qui pourrait vous intéresser sur le sujet

http://www.catallaxia.org/wiki/Vaclav_Klaus:L%27alarmisme_%C3%A9cologiste_est_une_menace_pour_la_libert%C3%A9

Kreyket a dit…

Un rustre ? moi ? Que nenni monseigneur ! Non mais y'a pas besoin d'intellectualiser jusqu'à ton langage pour faire comme si tu étais effectivement plus intelligent, rustre, c'est bien le terme de vieux français pour dire connard non ? J'prefere qu'on me traite de connard, au moins c'est honnete, ça fait pas semblant d'être poli. De plus, pour répondre à M. Boizard, je ne prie pas Nicolas Hulot non plus, à vrai dire je ne l'apprécie pas du tout, il prétend se battre pour préserver l'environnement mais son émission de contemplation lui octroie un avion privé pour lui et son équipe, sans compter toutes les autres saloperies qu'il brule pour ses montgolfières... Ne crachez pas sur les écolos messieurs, comme le dit le proverbe, il faut de tout pour faire un monde. Je ne déplore pas la présence de gens tels que vous, vous êtes le genre de personne efficace lorsqu'il s'agit de gagner de l'argent, les écolos quant à eux s'occupent de l'environnement et de par le coté "omniprésence" que cela implique, oui, ils influent sur la vie de tout le monde... la liste est longue. Mais si ils vous débectent tant, faites comme eux, faites connaitre vos idées à plus grande échelle et tentez de les imposer, si vous ne voulez qu'être tranquille, essayez d'imposer le fait que les libertés individuelles doivent être préservées envers et contre tout. Certains, comme moi, y verront une forme d'égoïsme, d'autres y verront juste une recherche d'un bonheur simple. A vous de jouer.

Au fait, vous direz à vos chiens de garde que la politesse ne se trouve pas dans ce que l'on dit mais dans la façon de le dire. Ainsi me traiter de rustre, me donner tort sans argument et toutes ces joyeusetés rends cette bande de pecors bien plus malpolis que moi, malgré mon langage populaire.

DoM P a dit…

@Toute personne incapable d'ouvrir un dictionnaire :
Rustre : adj et n. (lat. rusticus). Qui manque d'éducation ; grossier.
Conard, e ou connard, e : adj et n. Très fam Imbécile, crétin.

On notera que, d'une part, rustre n'est aucunement du vieux français, à moins que l'on n'ait pas non plus la même définition de cet adjectif, et que, d'autre part, les termes "rustre" et "connard" ne sont guère synonymes bien que, je l'avoue, les deux semblent effectivement décrire assez précisément une certaine personne ici présente.

@FD : J'avoue être bien incapable de dire avec certitude si le petit tyran des peuples a effectivement tenu tel ou tel discours devant le Politburo ou non. Je me contenterais simplement de quelques remarques d'ordre général :
- Il est vrai que les discours n'ont jamais été le point fort de Staline
- Il s'est cependant appuyé à de nombreuses reprises sur diverses structures de l'état soviétique pour faire passer ses décisions. La gestion de l'URSS -et ce n'est d'ailleurs pas sa spécialité propre- a toujours été un jeu d'acteurs, ce qui a permis d'embrouiller les cartes à loisir ainsi que de se fabriquer de nombreux boucs émissaires, parmi lesquels Beria et Trosky sont certainement les plus célèbres.
- La culture du secret et la désinformation ont toujours collé à la peau de Staline. Nombreux sont les exemples de cas où des informations pourtant primordiales n'ont pas été connues sur le moment autrement qu'à travers les services secret. On continue d'ailleurs à voir ce type de pratiques à l'œuvre aujourd'hui (Tchernobyl, la Tchetchenie, le Koursk, etc.)
- De ce que vous me dites d'une histoire que je ne connais pas, l'information concernant l'existence d'une note des services secrets français et véridique.
- A la lumière de ces faits apparemment indéniables, le seul doute concerne la volonté effective de Staline d'envahir l'Europe de l'Ouest une fois qu'Hitler l'aura mise à genou.

C'est pourquoi votre critique me paraît grandement exagérée. Tout d'abord parce qu'il n'y a aucun doute possible concernant la volonté de Staline d'effectivement annexer le plus grand nombre de pays possible. Le communisme a une vocation internationale, et ça, ce n'est pas un secret. Ce fut d'ailleurs largement prouvé dès avant la guerre.
Ensuite parce que, de la façon dont vous présentez les choses, j'ai compris ceci :
1. La note des services secrets français existe
2. Yves Santamaria a relaté son contenu sans en modifier la teneur ni le sens.
3. Il a fait part de l'absence de preuves concernant la réalité de l'information qui y était relatée.
4. Il s'est permis de faire connaître son opinion sur le sujet, laquelle serait que Staline avait effectivement l'intention de se taper l'Europe de l'Ouest.

Et c'est sur de quatrième point seulement que vous le critiquez ?
Non seulement je trouve qu'il a probablement raison, mais encore, je vous le demande à vous, historien : Votre profession interdit-elle d'avoir une opinion sur le sujet traité et de la faire connaître, en tant qu'opinion?

fboizard a dit…

«Franck, les constatant, serait-il en danger de devenir communiste ?»

La réponse est bien entendu négative : il n'est pas besoin de me raconter que Staline mangeait des enfants (vous avez raison, c'est un peu ridicule : il ne les mangeait pas, il les affamait) pour faire de moi un anti-communiste.

Et, inversement, qu'il y ait eu des anti-communistes excessifs ne fera pas de moi un communiste.

Le fait que les écolos soient de mauvaise foi accroit mon irritation, mais il y a tout de même des raisons de fond pour que je m'oppose à eux, la prncipale étant que je n'attribue pas à la nature une valeur en dehors de l'usage (au sens large, ce peut être un usage sentimental ou poétique) que l'homme peut en faire.

Concernant le referendum européen ou les dernières présidentielles, j'ai plutôt voter contre le camp qui me déplaisait plutôt que pour le camp qui était censé me plaire, mais c'est que je n'avais pas de conviction bien ferme sur ces sujets.

D'ailleurs, je voterais à nouveau très probablement Sarkozy si l'occasion se représentait, mais «non» au TCE.

«Il n'empêche que ce sont les forêts privées qui augmentent de taille, parce qu'il n'est dans l'intérêt d'aucun propriétaire de voir son capital fondre au fur et à mesure de son exploitation.»


Vous savez, on n'a rien trouvé de mieux jusqu'à maintenant pour ménager les intérêts à long terme que le goût de faire fructifier son patrimoine.

Les imbéciles se sont moqués de la main invisible d'Adam Smith, pourtant, il parle juste quand il dit : «Le boulanger ne fait pas du pain par altruisme, mais pour gagner sa vie, et pourtant il est utile à ses clients.»

A coté des acteurs privés , l'Etat est grossièrement imprévoyant (on trouve toujours des exceptions).

La théorie des choix publics l'explique très bien : au sein de l'Etat, personne n'a intérêt à s'occuper de l'avenir alors qu'au sein d'une société privée la cupidité, l'envie d'avoir un retour sur investissement, parle pour l'avenir.

La théorie des choix publics explique que les services étatiques sont toujours sous-équipés (équipement = investissement, pas gratifiant à court terme) et sur-abondant en personnel (embauche= plus de personnel = plus de pouvoir = gratification immédiate). Regardez les services étatiques que vous connaissez, l'EN par exemple.

Je l'ai vécu de manière caricaturale : je travaille dans une société privée issue de la fusion d'une société privée et d'une société publique. Les locaux de la première étaient impeccables, ceux de la deuxième nous ramenaient vingt ans en arrière. Exemple parmi d'autres, la société publique avait un système anti-incendie très sommaire, tout simplement parce que l'Etat étant son propre assureur, on jugeait inutile d'y investir, tandis que la société privée avait un système anti-incendie dernier cri pour économiser sur la prime d'assurance.

Quand les étatistes nous disent qu'on a besoin de l'Etat parce qu'il est plus prévoyant que le privé, c'est une pétition de principe que rien ne vient démontrer.

Tout salarié du privé que je suis, je ne pense pas qu'il s'écoule une journée de travail où, à moment ou un autre, je ne me projette pas plusieurs années en avance.

Et puis, surtout, magie du système capitaliste, les entreprises imprévoyantes meurent, les états imprévoyants jamais (sauf entre le 10 mai et le 17 juin 1940).

daredevil2007 a dit…

A M. Kreyket : lisez le livre que j'ai déjà évoqué plusieurs fois de M. Gérondeau et nous verrons si l'"omniprésence" des écolo n'est pas -au moins en France - parfaitement nuisible à toute approche raisonnée et sérieuse des problèmes "écologiques"!
Quant à l'eau du robinet: merci mais avec son goût javellisé prononcé, je la trouve bien souvent immonde... même s'il m'arrive d'en boire aussi!

Encore une petite chose: relisez les propos de l'ancien bras droit de l'actuel maire de Paris (M. Baupin)... et vous verrez qu'il existe bel et bien des ayatollahs de l'écologie!

François Delpla a dit…

dom p(érignon ?)

Je trouve ennuyeux qu'un faux avéré, fabriqué par un service secret étranger, soit utilisé pour critiquer la politique d'un pays, et qu'un historien universitaire, persuadé de la véracité de ce que dit le document, ne se donne pas pour règle de l'ignorer et de trouver d'autres preuves.

Et aussi, bien sûr, qu'un supporter comme vous ait pour lui les yeux de Chimène.

Tout cela ne sent guère la science, mais bien le camp et le clan.

DoM P a dit…

@FD :
Comme je vous l'ai dit, je ne connais rien au fond de l'affaire. Je ne saurais donc dire qu'il s'agit d'un faux notoire ou pas. Au vu de ce que je sais de Staline, il était tout à fait capable de prévoir de s'annexer avec fourberie tout l'Ouest de l'Europe, en plus de l'Est.
La motivation est patente. Avait-il la possibilité de réunir le politburo vous obtenir que la décision soit entérinée par un autre que lui ? Certainement. A-t-il par ailleurs usé de stratagèmes de ce style ? Indéniablement. Y a-t-il une preuve que le document dont vous parlez soit un faux ? Je vous laisse répondre.
Je ne saurais quant à moi trancher sur ce point. Mais, en l'absence de preuve, et au vu des habitudes du bonhomme, le doute est au moins permis.
Or, ne s'agit-il pas seulement de cela ? D'un doute ?


PS : DoM P est effectivement diminutif de Dom Pérignon. Boisson que j'apprécie tout particulièrement.

François Duran a dit…

Hum… Ce blog mérite décidément bien son titre tant il suscite des débats animés et passionnants… Allez zou, quitte à rentrer dans la danse un peu tard, je m’en vais mettre mon grain de sel.
Tout d’abord, je dois dire que j’adhère totalement aux réflexions de M. Boizard sur les dérives de l’écologisme – jusque-là, pas de quoi en faire un post si ce n’est pour féliciter l’auteur pour son talent et l’assurer au passage de ma complicité intellectuelle sur ce point particulier. Son article sur les analogies entre l’écologisme et la religion était d’ailleurs si pertinent que l’un des commentateurs (acerbes…) avait, si je m’en souviens bien, réagi en n’invoquant rien moins que la Nature (avec la majuscule) qui allait tous nous balayer, mécréants, de sa colère grondante… L’invective était d’autant plus amusante que, par son outrance, le dévot confirmait en peu de phrases les analyses du maître de céans.
Sur les interventions de M. Kreyket, je pense que son auteur est bien plus fin que ce qu’il exprime parfois avec une certaine rudesse un peu malvenue. Le fait même qu’il visite ce blog prouve d’ailleurs peut-être qu’il sent que les réflexions présentées ici, en la matière, ont un fond de vérité. Car, pas plus Franck Boizard que ses lecteurs, ne souhaitent, me semble-t-il, vivre dans un monde pollué, irradié, dépourvu du moindre écrin de verdure. Mais point trop n’en faut : d’une part, la nature est d’autant plus belle et accueillante pour les bipèdes évolués que nous sommes que lorsque l’homme, justement, l’a dompté de sa patte. Pour avoir testé les deux, je dois dire que je préfère les jardins à la française (ou japonais d’ailleurs) plutôt que la jungle équatoriale en terme de beauté et d’invitation au bien-être… La nature « brute de brute », c’est sympa de savoir que cela existe, mais, sauf vue du ciel, cela reste tout de même des endroits peu propices aux activités humaines.
Mais, et c’est en fait cela que dénoncent ceux qui s’inquiètent des dérives de certains tenants d’un « écologisme » catastrophiste (voire millénariste), la certitude qui les habite de détenir les solutions permettant de sauver la planète tout entière et de vouloir à toute force, soutenu en cela par des politiciens pas toujours bien avisés, les imposer par la contrainte, est détestable et relève, effectivement, d’une démarche sociétale contestable.
Pour finir sur une note moins sérieuse, je me permets de recommander aux amateurs de lectures légères et distrayantes l’ouvrage de Tom Clancy, « Rainbow Six », qui traite justement de la question des dérives extrémistes de certains écolos illuminés. Ce n’est qu’une œuvre de fiction, mais elle est de qualité. Le final est particulièrement cruel…
Bonne journée à tous.

François Delpla a dit…

Dom P

même sous l'effet de votre tonique préféré, comment pouvez-vous ne pas voir l'affaiblissement que vous infligez à votre propre thèse en la soutenant par des moyens mafieux ?

D'autre part, on ne peut que constater votre mimétisme avec le stalinisme lui-même, cette fabrique industrielle de faux.

Enfin, dans la préhistoire du faux stalinien on trouve le faux antisémite (Protocoles des Sages de Sion, faux "Henry" de l'affaire Dreyfus) et aussi l'immortelle phrase de Hitler (citée de mémoire) : "Peut-être les Protocoles sont-ils un faux mais ils expriment tellement bien le réel qu'en cela ils sont vrais".

Votre raisonnement n'est-il pas taillé dans le même patron ?

Papyves a dit…

A lire son dernier paragraphe, il est vexé le Kreyket.
Quand le lis « faites comme eux, faites connaître vos idées … et tentez de les imposer ». C’est ça le problème, avec vous, vous voulez imposer ! Hors de vos idées, point de salut.

Kreyket a dit…

@ Papyves

Le monde fonctionne ainsi, idées contre idées, en l'occurence ici c'est "imposer" ou "ne pas imposer". C'est toujours ainsi, paradoxalement vous voudriez, vous et bien d'autres, imposer l'idée qu'il ne faut pas imposer d'idées... Bizarre non ? Tout ça pour dire que nous cherchons tous à imposer nos idées, d'une façon ou d'une autre, certains s'en cachent ou se font discrets, moi non, je suis fier de mes idées et donc je les crie haut et fort, envers et contre tous.

@ daredevil2007

Le gout de l'eau du robinet serait bien meilleur si tu avais un filtre et/ou un adoucisseur. C'est peu cher, ça évite d'avoir à acheter de l'eau en bouteille, gain d'argent et de place. De plus, ce n'est pas plus agréable d'avoir sur sa table une belle carafe en verre plutot qu'une vulgaire bouteille de plastique ?

daredevil2007 a dit…

La carafe? Je m'en tape au plus haut point! Quant à installer un adoucisseur, je connais mais le goût ne me convient pas car j'aime l'eau gazeuse ;))

Pour ce qui est d'imposer: vous avez tout faux! Il n'est nullement question d'imposer mais de laisser les individus libres de choisir ce qu'ils veulent faire... ni plus ni moins! La réciproque n'est pas vraie... et c'est là justement le problème!

fboizard a dit…

Un point à Kreyket : je trouve son idée de la jolie carafe attrayante.

Kreyket a dit…

Pour ce qui est d'imposer, VOUS avez tout faux. En me contredisant vous essayez de m'imposer votre point de vue, vous voulez m'imposer le silence car vous aimez la liberté sauf quand l'autre n'est pas de votre avis et vous voulez imposer la prédominance des libertés individuelles !

Epicier vénéneux a dit…

vous voulez imposer la prédominance des libertés individuelles !

Ne me dites pas que vous vous en plaignez !

Vous sermonnez certains lecteurs de ce blog parce que, selon vous, ils font l'amalgame stupide écologiste-communiste...

Seriez-vous donc écologiste-fasciste ?

François Delpla a dit…

***je voterais à nouveau très probablement Sarkozy si l'occasion se représentait***

ô Franck,

comme il a repris son rythme de la gaffe quotidienne après avoir levé le pied quelques semaines, vous en faudra-t-il deux ou trois par jour pour changer ce point de vue ?

la dernière en date est charmante : un cadeau aux parlementaires à l'occasion du début de la présidence européenne, comportant pour tous et toutes une cravate !

De quoi déplaire non seulement aux élues du peuple attachées aux parures féminines, mais aux mâles adeptes de la tenue relâchée dont un certain a donné l'exemple lors d'une retraite annoncée monacale, il y a un an chez Bolloré !

Bon d'accord il y a plus important, ainsi les propos, pour une fois équilibrés (et propres par là à vous déplaire), tenus en Palestine. Mais là, méfiance : timeo Danaos et dona ferentes !

Il y aurait du bombardement de l'Iran par Israël dans l'air que cela ne m'étonnerait qu'à moitié, et la pommade sur les plaies palestiniennes pourrait n'avoir été que le début d'une manoeuvre consistant à approuver des deux mains un progrès considérable dans la mise en place d'un "choc des civilisations".

Je me trompe ? Figurez-vous que je l'espère, et ne l'ai jamais autant espéré !

fboizard a dit…

FD, il ne vous a sans doute pas échappé qu'une élection présidentielle se jouait entre deux candidats. Pour l'instant, il n'y a personne que je préfère à Sarkozy.

Mais une véritable campagne révèlerait peut-être des talents insoupçonnés.

En tout cas, à l'heure actuelle, j'aurais plus honte de voter Royal que Sarkozy (on est tombé bien bas).

«Il y aurait du bombardement de l'Iran par Israël dans l'air que cela ne m'étonnerait qu'à moitié»

Vous n'êtes pas le premier à faire cette réflexion et les marchés financiers semblent y croire.

Je suis dubitatif.

daredevil2007 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Kreyket a dit…

Évidement que je m'en plaint. L'être humain n'est pas moralement parfait, il a besoin qu'on lui impose des limites, des règles, des lois. Les libertés individuelles sont importantes, mais il faut éviter l'abus. Les gens ne savent pas tout et pour éviter que ces lacunes n'entachent notre qualité de vie, il est nécessaire d'imposer des limites , pour la pêche par exemple pour éviter que trop de monde se mette à pecher tout ce qu'ils peuvent et détruisent la biodiversité maritime, sans y voir le soucis écologique on peut y voir un soucis alimentaire car la mer, si on y fait attention, est une source non négligeable de nourriture, mais tout le monde n'est pas forcément au courant qu'il faut pecher avec modération, d'où les quotas de peche. (Je sais je me répète, mais je préfère être sur que je me suis bien fait comprendre). Cet exemple est facile à comprendre et à appliquer à d'autres domaines. Il faut respecter les libertés individuelles dans la mesure où elles ne mettent pas en péril d'une façon ou d'une autre l'ordre public et la qualité de notre environnement.

P.S : c'est pas parce qu'on est pas communiste que l'on est fasciste, je ne suis d'aucun bord politique, je suis en faveur de la dissolution de tout les partis car le système de parti politique ne sert qu'à maintenir les conflits et rivalités entre politiques pour permettre des alliances économiques, et donc d'en enrichir certains au détriment de tout les autres, sans partis les hommes seraient reconnus pour leurs idées et non pour leur carte de membre

daredevil2007 a dit…

"En me contredisant vous essayez de m'imposer votre point de vue, vous voulez m'imposer le silence car vous aimez la liberté sauf quand l'autre n'est pas de votre avis et vous voulez imposer la prédominance des libertés individuelles"

Jolie phrase à n'en pas douter! Elle montre à quel point vous inversez les valeurs pour mieux imposer VOS idées empreintes d'intolérance... c'est digne du pire totalitarisme qui soit!
Contrairement à ce que vous prétendez, je n'ai jamais cherché à faire taire qui que ce soit mais à m'opposer à des idées fausses et aberrantes qui mènent clairement sur les chemins de la servitude... au nom d'un "être" par essence supérieur : la nature ! Malheureusement pour vous cet être n'existe pas... La nature est ce que l'homme en a fait et continue d'en faire : c'est bien là ce qui lui a permis d'améliorer sa condition et de sortir de l'état de "nature". Si vous, vous souhaitez y retourner, grand bien vous fasse… mais ce n’est pas le cas de nombre d’autres personnes !
Il n’est, par ailleurs, nullement question « d’imposer la prédominance des libertés individuelles » mais de protéger celles-ci de toutes formes d’oppression et de totalitarisme, surtout ceux qui dérivent d’une forme de « bien-pensance » fort répandue à l’heure actuelle…

Merci en tous les cas de montrer votre vrai visage.

Anonyme a dit…

Un bon lien vaut mieux qu'un long discours : http://www.wikiberal.org/wiki/index.php?title=Accueil

Je pense, kreyket, que vous y trouverez matière à éclaircir ou comprendre certaines notions qui sont évoquées ici.

Kreyket a dit…

Merci erdav de discréditer tout mes adversaires d'un coup =D c'est vraiment agréable de se sentir aidé. Avec un lien vers un site aussi partial, un wiki qui plus est donc pas totalement fiable, vous ridiculisez tout ceux que vous voulez défendre. Même si une neutralité complète est difficilement envisageable, un site nommé Wikiberal ne peut servir de réference qu'à ceux qui aiment se lire ou s'entendre parler.
Sans quoi je tient à préciser à daredevil2007 que je suis plutot loin du dictateur que vous pensez que je suis. D'ailleurs votre argumentation manque... et bien d'arguments. C'est dommage. Vous vous contentez de me citer en disant que j'ai tort. Pourquoi ? Comment ? aucune idée, mais comme vous avez la science infuse, j'ai tort et pas vous.
La nature était là avant l'homme, l'homme n'est qu'un animal comme les autres, à la différence que ses capacités de réflexions sont uniques ce qui lui permet d'interagir avec son environnement plus profondément que les autres espèces. Ce pouvoir implique une responsabilité, celle de protéger cette nature qui nous a faits tels que nous sommes. Nous ne sommes pas des dieux, redescendez sur Terre, vous ne pouvez pas dompter et recréer la nature alors contentez vous de la respecter, c'est aussi simple que ça, et pour ceux qui ne comprennent pas, il y a des lois qui imposent certaines choses, pour protéger la nature des imbéciles.
Dernière chose : comme d'habitude vous ne commentez qu'une partie de ma réponse, l'autre partie pue ? ou alors vous trouvez que mon argumentation se tient ? ou plutôt c'est vous qui manquez d'arguments... à vous de me le dire.

P.S : j'attends Boizard ou un de ses copains au tournant pour dire que je suis un fanatique écolo-religieux totalitaire... allez-y ! C'est tellement facile de tout exagérer et de faire exprès de mal comprendre pour ridiculiser l'adversaire !

François Delpla a dit…

***En tout cas, à l'heure actuelle, j'aurais plus honte de voter Royal que Sarkozy (on est tombé bien bas).***

Il y a un premier tour, et c'est l'une de nos infortunes que les discussions, de plus en plus souvent, n'en fassent aucun cas.

Et si vous avez perçu combien bas Nicolas était, ce n'est peut-être pas le plus malin d'annoncer abruptement et inconditionnellement que vous voteriez pour lui. Il n'attend que cela, mais heureusement vous ne faites pas nombre. 28% dans les sondages ce matin !

François Delpla a dit…

darede vil versus kreyket :

***Contrairement à ce que vous prétendez, je n'ai jamais cherché à faire taire qui que ce soit mais à m'opposer à des idées fausses et aberrantes qui mènent clairement sur les chemins de la servitude...***

ah non, pas vous et pas ça !

je rappelle que dans le fil-fleuve sur l'enseignement un peu plus bas, vous êtes pris en flagrant délit de déformer vos propos pour contester ma réponse !

pedro a dit…

@ Kreyket

"La nature était là avant l'homme, l'homme n'est qu'un animal comme les autres, à la différence que ses capacités de réflexions sont uniques ce qui lui permet d'interagir avec son environnement plus profondément que les autres espèces. Ce pouvoir implique une responsabilité, celle de protéger cette nature qui nous a faits tels que nous sommes."
Bon, ça c’est le kit de base de la démonstration naturaliste. Mais il y a à mon avis ce raisonnement ne tient pas vraiment.

Encore une fois la question se pose au niveau général et mondial.
Faut-il favoriser le développement des pays les moins développés ?
Si tel est le cas cela passe par une industrialisation qui entraîne ensuite le développement économique (historiquement ça ne s’est jamais fait autrement).
En parallèle les sociétés les plus développées, qui ont un souci écologique récent (et propre uniquement à ces sociétés, c’est un constat…), développent de nouvelles technologies qui prennent en compte le paramètre "nature".
Mais, et c’est là je pense ce qui nous différencie, le respect de la nature n’est qu’un des paramètres ce ne peut être le seul ou le premier. Ou alors cela signifie répondre "non" à ma question de départ (vous pouvez aussi répondre "pas à n’importe quel prix", mais alors quoi ? Il faut attendre des technologies non polluantes ?).
On peut regretter qu’une usine à charbon pollue énormément. Mais on ne peut regretter que les machines fonctionnant au charbon aient existé. Même raisonnement pour le nucléaire (s’il n’est pas la solution, aujourd’hui il n’y a pas de solutions sans).
C’est dans ce sens qu’à mon avis l’homme est au-dessus de la nature.
Sacrifierez-vous l’homme à la nature ? Et je ne parle pas d’éteindre la mise en veille de la télé, je pense au développement industriel de l’Asie par exemple, ou celui, un jour peut-être, de l’Afrique.

"vous ne pouvez pas dompter et recréer la nature alors contentez vous de la respecter, c'est aussi simple que ça, et pour ceux qui ne comprennent pas, il y a des lois qui imposent certaines choses, pour protéger la nature des imbéciles."

Et au-delà de la différence de primauté (vous la nature, moi l’homme), je crois qu’il y a plus grave : c’est que vouloir contraindre la vie des gens au nom d'une cause supérieure (ici la protection de la nature), c'est très dangereux (et franck boisard le dit bien dans son diatribe contre le constructivisme dans un post précédent).
C’est oublier (ou nier) ce qu’est l’homme et les dérives tragiques du planisme autour d’un beau projet qui présente bien (relire à ce propos I-robot de Azimov et la rébellion des robots pour le bien de l'humanité. Ou revoir le stalinisme).

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

"un site nommé Wikiberal ne peut servir de réference qu'à ceux qui aiment se lire ou s'entendre parler."

Au moins, vous confirmez à travers cette phrase votre volonté d'ignorer les opinions différentes des vôtres.

Kreyket a dit…

Non erdav, j'affirme juste qu'un site sur le libéralisme ne peut pas avoir un point de vue objectif sur le sujet, je préfererais des sources plus neutres.

daredevil2007 a dit…

Merci M. Delpla de me faire toujours autant rire quand vous jouez votre rôle de censeur de la pensée correcte...
Je ne retire rien de ce que je vous ai dit : au contraire! Vous me prouvez par de tels propos à quel point j'ai raison...

daredevil2007 a dit…

"Sans quoi je tient à préciser à daredevil2007 que je suis plutot loin du dictateur que vous pensez que je suis".
Mais Monsieur, je ne pense rien, je me contente de critiquer vos positions et les arguments que vous avancez... je ne m'attache qu'à une seule chose : vos propos!
Quant à manquer d'arguments, je ne vois pas pourquoi je devrais fournir un quelconque "argument" face à une forme d'intolérance caractérisée, face à la volonté d'obliger les gens à penser comme vous, selon VOTRE vision de ce qui est juste...
Il ne s'agit nullement d'avoir tort ou raison - peu m'en importe contrairement à ce que vous semblez croire - mais de mettre en avant les lacunes de certains de vos raisonnements et surtout ce à quoi ils mènent (ne vous en déplaise!). Personne ne conteste qu'il faille protéger - dans notre propre intérêt - la nature mais cela ne sera possible que si l'on arrête les discours creux et surtout que l'on évite d'agiter le drapeau rouge de la peur! Comme vous le savez sans nul doute, celle-ci est très mauvaise conseillère et fait faire de bien mauvais choix!
Ce que je prône, c'est une défense des droits de l'individu contre toute forme de totalitarisme. Mais le plus important à mes yeux, c'est que l'on mise sur la recherche pour trouver des explications aux phénomènes que nous ne comprenons pas ou peu et des solutions aux problèmes qui se posent à nous, au lieu de sombrer corps et âme dans la Foi et l'aveuglement!

daredevil2007 a dit…

A pedro : très joli commentaire qui exprime encore mieux que je ne saurais le faire ce que je pense sur le fond de ces questions. Donc merci!

"c'est très dangereux (et franck boisard le dit bien dans son diatribe contre le constructivisme dans un post précédent).
C’est oublier (ou nier) ce qu’est l’homme et les dérives tragiques du planisme autour d’un beau projet qui présente bien"

A ce propos, je ne saurais que trop conseiller le film "Good bye Lenin" à ceux qui ne l'auraient déjà vu. Il résume de façon excellente la problématique de toutes ces idéologies qui promettent le paradis sur terre...

Kreyket a dit…

Un ami à moi a très bien décrit ce que je ressent à l'encontre du libéralisme, je le cite :
"la liberté et la responsabilité individuelles
je croit que le probleme il est la
imposer les liberté individuelle c'est aussi imposer a ceux qui arrive pas a s'adapter ou qui on pas de chance de vivre dans la misere
pour t'en sortir tu peut compter que sur toi ... sa sent l'homme primitif"
C'est ce que nous avons déduit après lecture des articles de base de Wikiberal. Pensez ce que vous voulez. Je suis curieux de voir à quel point vos commentaires vont dériver ce coup-ci. Je parie sur le communisme (valeur sure avec vous !) et le constructivisme, pour le fun.

pedro a dit…

Après le lieu commun du rapport homme/nature voilà un lieu commun de la critique antilibérale : les plus démunis sont délaissés.
Alors si vous pensez qu’il y a mieux que le libéralisme économique pour permettre le développement d’un pays, surtout expliquez-vous. Plusieurs centaines de millions de pauvres sont passés au-dessus du seuil pauvreté ces vingt dernières années. Par l’application de quelle économie ? Celle qui protège les plus faibles comme vous dites (c'est-à-dire ?) ou par la mondialisation et la généralisation de l’économie de marché ?
Vous êtes renseignés dites-vous, alors vous connaissez les exemples en plein (Corée du Sud, Brésil…) ou en creux (le coton du Burkina Faso battu à la déloyale) qui montre l’impact positif sur un pays de l’économie de marché et du libre échange. La finalité de cette politique peut vous sembler douteuse mais qu’importe c’est le résultat qui compte.
Et je ne vois pas bien ce que vous proposez. Pas le libéralisme donc, on l’a compris. Mais vous n’êtes pas gauchiste ni d’aucun bord politique.


"imposer les libertés individuelles"
Très joli.

daredevil2007 a dit…

"imposer les libertés individuelles, c'est aussi imposer à ceux qui n'arrivent pas à s'adapter ou qui n'ont pas de chance de vivre dans la misère pour t'en sortir tu peut compter que sur toi ... sa sent l'homme primitif"

Mais qu'est-ce que ce délire antilibéral ? Avant d'énoncer de tels clichés aussi absurdes qu'inexacts, renseignez-vous sérieusement, cela vous évitera le ridicule...
Et pour ce qui est d'imposer la liberté, je ne sais quoi répondre... allez donc présenter ce type d'arguments aux nord coréens ou aux birmans (par exemple). Je suis certains que le peuple misérable vous en sera reconnaissant!

François Delpla a dit…

@ dadredare vil : toujours aussi insultant sous couvert d'anonymat. Vomissable.

Je donne donc la référence de votre récente forfaiture à mon endroit (et à celui des visiteurs) :
https://www.blogger.com/comment.g?blogID=9536801&postID=8810958795467404440

et le passage qui la résume :

*********************
Petite histoire en trois épisodes

Premier épisode
***daredevil2007 a dit...

Point n'est besoin de s'écharper sur ce thème... de toutes les façons, le problème est ailleurs : nous n'avons plus les moyens de nous payer le luxe d'augmenter le budget de l'EN de 10 milliards en 10 ans comme cela a été fait. ***

Deuxième épisode : François Delpla fait remarquer, exemple à l'appui de source ministérielle, que cette augmentation correspond en gros à la hausse des prix.


Troisième épisode :


***Blogger daredevil2007 a dit...

10 milliards en 10 ans? Il s'agit de 100 milliards!!***


Moralité en forme de devinette : qui se fait accuser de mauvaise foi ?
************************

Vos réactions après cette publication : le silence et quand j'insiste le rire sans préciser ce qu'il peut bien y avoir de drôle, et de nouvelles insultes.

Ca y est je n'ai plus rien à rendre.

daredevil2007 a dit…

"vomissable", dites-vous? Mais quand vous regarderez-vous dans une glace, Monsieur?
Vous refusez de voir les évidences alors que nombre d'autres personnes les constatent, que voulez-vous que je vous dise sinon que
vous êtes pathétique...
Tant que vous y êtes, lisez les ouvrages de J. Marseille, N. Baverez et plein d'autres encore : vous pourrez voir à quel point votre aveuglement idéologique vous empêche de voir la réalité des sommes dépensées à tout va par toutes nos administrations, sous couvert de "service public"!
Quant à "l'insulte", Monsieur, c'est vous qui la maniez avec une aisance sans égale... à moins que nous ne parlions pas le même français... qui sait?

daredevil2007 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
daredevil2007 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
daredevil2007 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
daredevil2007 a dit…

Désolé pour les commentaires supprimés mais j'ai eu un petit souci informatique.

François Delpla a dit…

sur le flagrant délit vous ne répondez toujours rien

je ne vois pas ce que cela vient faire en l'affaire, de me reprocher de ne pas révérer Baverez ou Marseille.

merci pour ces clarifications, même involontaires.

J'oubliais : si vous ne voulez pas vous abaisser totalement, cessez le plus vite possible de vous abriter derrière un pseudo.

Kreyket a dit…

Je suis bien content de voir que je ne suis pas le seul à trouver monsieur daredevil2007, ainsi que monsieur boizard dans mon cas, de très mauvaise foi, insultants et surtout à court d'arguments et de cohérence. Monsieur delpla, je ne vous connais pas mais quelles que soient vos idéologies, votre façon de vous exprimer vous assure ma sympathie. N'ayant pas été le seul à être victime de l'éviction de certains points d'argumentation lors d'une réponse, je présume que cette pratique est courante chez ces messieurs que je ne suis pas prêt à lacher, qu'importe ce qu'ils pensent.

Anonyme a dit…

La force de coercition n'est légitime, selon moi, que dans le cas où elle permet à l'Etat de droit de fonctionner.

Une posture d'esprit, très répandue en France, consiste à croire que son utilisation devient légitime du moment où il y a possibilité qu'une personne ne fassse pas spontanément ce qu'on attendrai d'elle.

A quand une loi qui punira les gens qui ne disent pas bonjour ?

Mais le gros problème de cette fermeture d'esprit est surtout d'occulter les solutions alternatives dont les mécanismes sont parfois très difficiles à appréhender mais ô combien plus efficaces et respectueux de la liberté de chacun.

daredevil2007 a dit…

On se croirait en cours d'assise... Je vous ai donné des liens qui permettent très précisément de se faire une idée mais visiblement vous ne daignez pas les lire...
Quand on observe la courbe de 1980 à 2005, on voit clairement l'augmentation des dépenses ; à ce chiffre, il convient d'ajouter les dépenses des collectivités qui font partie d'autres lignes de budget! Notre état s'ingéniant à masquer nombre de dépenses par divers artifices!

daredevil2007 a dit…

Qui se ressemble s'assemble à n'en pas douter M. Kreyket
Il y a d'un côté ceux qui souhaitent vivre en liberté, loin de toute forme de coercition - en particulier intellectuelle - et ceux qui ne peuvent se passer de l'état-mama qui les soulage de toute responsabilité... C'est vrai que l'assistanat, y compris au niveau de la pensée, est bien plus aisée : il évite de trop se remettre en question et avant tout de poser les questions qui fâchent!
Mais rassurez-vous, amis étatistes-jacobins, vous allez vivre (et nous avec, grâce à votre idéologie) une jolie crise un jour prochain du fait de nos caisses bien vides...
Quant à être de mauvaise foi, je crois que nous ne parlons pas la même langue :=))

daredevil2007 a dit…

"ô Franck,

comme il a repris son rythme de la gaffe quotidienne après avoir levé le pied quelques semaines, vous en faudra-t-il deux ou trois par jour pour changer ce point de vue ?"

Quand arrêterez-vous de prêcher, Monsieur Delpla? Quand cessez-vous de vous attacher à des détails sans importance pour traiter des véritables problèmes?
Vous maniez admirablement l'art de noyer le poisson (en plus de l'insulte, bien sûr), d'éluder toutes les questions qui fâchent...
Vous êtes à dire vrai l'archétype de la bien-pensance suffisante et pontifiante bien française qui prétend donner des leçons à tous et ne conçoit la pensée et la critique que dans le sens qui correspond à ses préjugés énoncés sous forme de dogmes intangibles... celle que tout le monde nous envie comme chacun sait !

daredevil2007 a dit…

Tiens, un petit texte fort intéressant sur notre dette que d'aucuns prétendent sans importance...

http://www.contribuables.org/actualite/l-actualite/les-sombres-previsions-de-m-seguin/

fboizard a dit…

Bon, vous êtes comme des gosses, il suffit que je tourne le dos cinq minutes (j'étais en déplacement en Italie, il a fait très beau, merci) pour que vous vous chamailliez.

François a effectivement l'art de noyer le poisson dans les détails. Mais ça n'interdit pas de lui répondre point par point.

Concernant la «big picture», vous connaissez mon opinion : l'Etat français souffre d'obésité.

daredevil2007 a dit…

Je vous remercie pour ce qualificatif fort aimable mais malheureusement j'ai déjà dépassé ce stade... et quant à répondre point par point, je l'ai déjà fait en fournissant divers liens...
Oui, pour ergoter, M. delpla s'y connaît ainsi que pour insulter d'ailleurs...
Cela en dit long sur la capacité de ce pays de se tirer d'affaire...

Epicier vénéneux a dit…

Daredevil2007, votre insistance à vouloir avoir le dernier mot confine au masochisme.



Cela dit en toute amitié, c'est très distrayant !

pedro a dit…

Et moi qui naïvement cherchais à argumenter des positions, je me trouve complètement hors de propos. Sur ce blog c'est pas souvent.

daredevil2007 a dit…

Mais cher épicier, il ne s'agit pas d'avoir le dernier mot - je m'en tape royalement!
Il s'agit d'arrêter de masquer la réalité... et surtout de rejeter toute forme de sectarisme qui interdit de critiquer l'opinion dominante! Ma devise est simple « je pense donc je doute ».

Que ce soit à propos de l'augmentation massive du budget de l'éducation nationale par rapport à ceux des autres ministères ou sur les problèmes environnementaux, il faut savoir raison garder et s'attacher à analyser avec précision - et surtout sans à priori idéologiques ou religieux - les faits pour pouvoir agir en conséquence dans l’intérêt de tous!
Peu me chaud d'avoir tort ou raison, ce qui m'importe c'est la liberté des individus, de lutter, à mon modeste niveau, contre toute forme de totalitarisme qui viserait à nous assujettir une fois de plus à un Bien supérieur sans aucun fondement et permettrait à certaines personnes de prendre le pouvoir au détriment de tous...

François Delpla a dit…

cela serait sans doute plus efficace si vous ne changiez pas les données en cours de route, tout en accusant l'autre !

tout le monde s'en est aperçu maintenant je pense mais tant pis je remets le point sur l'i : la discussion ne porte pas en l'occurrence sur la réalité d'une augmentation de budget de l'EN mais sur le fait qu'ayant avancé le chiffre de 10 milliards et ayant reçu une réponse de ma part sur lui, vous ayez dit EN M'EN FAISANT REPROCHE qu'il s'agissait de 100 milliards.

donc, que le diable qui ose (c'est, je pense, la signification de votre couverture ?) s'explique d'abord là-dessus avec 2007, puis nous pourrons reprendre tranquillement.

Anonyme a dit…

@kreyket:
"Ce pouvoir implique une responsabilité, celle de protéger cette nature qui nous a faits tels que nous sommes."

La "nature" n'est pas un être doué de raison avec un but, une volonté , des intentions, des motivations. C'est juste un amas de molécules qui en s'associant donnent du vivant ou pas. Je n'y connais pas grand'chose en chimie ou en biologie mais ça m'étonnerait que la "nature" ait fait exprès de nous fabriquer "tels que nous sommes", comme vous dites!

En tout cas, moi, j'adore la formule "EXPLOIT THE EARTH OR DIE!" que j'ai trouvé sur le site de "The Objective Standard". Ca résume tout: c'est comme ça que l'Homme a survécu et progressé jusqu'à s'offrir l'excellente vie dont nous pouvons tous jouir aujourd'hui.

Autre chose, toujours pour kreyket, je le cite:
"Un ami à moi a très bien décrit ce que je ressent à l'encontre du libéralisme, je le cite :
"la liberté et la responsabilité individuelles je croit que le probleme il est la imposer les liberté individuelle c'est aussi imposer a ceux qui arrive pas a s'adapter ou qui on pas de chance de vivre dans la misere
pour t'en sortir tu peut compter que sur toi ... sa sent l'homme primitif"

Mais personne ne vous empêche d'aider ces pauvres inadaptés ou pas-de-chanceux! C'est ça la beauté de la liberté: vous êtes LIBRE de le faire.

François Delpla a dit…

@ dare... (mais pas dare dare !)


rentrant après qq jours d'absence, je constate votre silence et il me laisse perplexe.

Vous vous êtiez dit par moi insulté. Je suppose qu'il s'agissait du mot "forfaiture" ?

Je confesse qu'effectivement je n'avais pas soupçonné que vous puissiez avoir glissé de 10 à 100 milliards inconsciemment.

A présent je me dis : mais enfin vieil idiot, aurais-tu oublié ce que tu répètes toi-même sur la capacité d'auto-illusion des fanatiques ? Il est très possible que dans sa rage de te convertir, ou, à défaut, de te vouer à l'enfer dans l'espoir de soustraire les âmes faibles à ta pernicieuse influence, ce devildedare il ait complètement oublié que le chiffre de 10 milliards venait de lui !

Car peut-être il n'imagine même pas qu'une erreur de lui puisse émaner !!

Donc en fait je suis prêt à m'excuser mais auparavant il siérait que vous optassiez : forfaiture, ou erreur de bonne foi par oubli de votre prose et flemme de la relire ?

François Delpla a dit…

je précise : je suis prêt à m'excuser si vous optez pour la deuxième solution.

Allez, un peu de courage. Et pour parler comme vous : juste un coup d'oeil dans la glace.

N'ayez nulle crainte : que vous m'ayez à tort reproché une affirmation qui en fait venait de vous ne signifie pas que vous avez toujours tort et moi raison en tout, que votre libéralisme soit erroné et mon (quoi au juste ? je serais bien aise que vous m'aidiez à le définir ? jusqu'ici sur ce blog personne ne m'a défini autrement que comme "gauchiste", au sens de "de gauche" qui n'est pas celui de ce mot dans le langage politique habituel, et c'est un peu large ou trop étroit) et mon point de vue, disais-je, définitivement supérieur.

Cela veut dire seulement que quand on prend la parole sur une place publique où nul ne peut vous la retirer (ce qui est le cas d'un forum non modéré a priori) on s'expose. Notamment, on s'expose à progresser au contact des autres.

C'est tout le mal que je vous souhaite.

Kreyket a dit…

@anonyme

Premièrement je te félicite de ton courage de venir ici anonymement. Ensuite je trouve intéressant cette idée de remplacer les aides sociales (qui touchent donc le plus grand nombre selon des critères définis par des gens ayant étudié les besoins de la population) par la charité chrétienne, car si on est libre d'aider les gens, on est aussi libres de ne pas le faire, et l'être humain n'étant pas dépourvu de vices, je vous prie de croire que ceux qui ont besoin d'aide n'en auraient pas dans ces conditions. La charité n'est pas guidée par la logique, elle est propulsée par le désir d'avoir bonne conscience, pour ceux qui en ont une et qui ont quelque chose à se reprocher. La liberté c'est très bien, joli concept, mais il y a certaines choses qui méritent des sacrifices, la santé de la population d'un pays par exemple.

Pour finir je te rappelle que tu es toi aussi un gros tas de molécules, donc si on suis ton jugement je n'ai aucune raison de ne pas exploiter le tas de molécules que tu es, donc je t'attend dans ma cave lundi à 5h, tu vas pédaler pour me fournir de l'electricité 12h par jour, ça me fera des économies et j'aurais un meilleur niveau de vie. Après tout tu ne vaux rien de plus qu'un tas de molécules.

Anonyme a dit…

@kreyket

"La liberté c'est très bien, joli concept, mais il y a certaines choses qui méritent des sacrifices," etc...

Non, sacrifier les uns au profit des autres sera toujours profondément immoral. Notre vie nous appartient et n'a pas à être sacrifiée à qui que ce soit.
Je ne vole rien à personne et je ne veux pas être volée. Et si j'ai envie d'aider quelqu'un dans le besoin (et qui le mérite vraiment) je le fait librement et de bon coeur.

"...tu vas pédaler pour me fournir de l'electricité 12h par jour,..."

Non si je pédale 12h par jour, ce sera pour moi et c'est moi qui aurai un meilleur niveau de vie! Sauf si vous utilisez la violence pour m'y contraindre et c'est ce qu'on appelle l'esclavage. C'est d'ailleurs ce que fait l'état français qui sous la contrainte vole aux Français plus de la moitié des fruits de leur travail.

Le fait que je poste sous "anonyme" semble vous gêner, je trouve cela bien puéril. Je vais donc signer ce commentaire. Qu'est-ce que cela changera pour vous, je me le demande...

Raymonde