dimanche, décembre 21, 2008

La folie injectrice (10) : l'angoisse du goal au moment du penalty

Trouvé sur le blog de Guy Sorman :

Penalty


Deux disciples de l'école du choix rationnel, fondée par Gary Becker à Chicago , viennent de publier une étude sur le comportement des gardiens de but confrontés à un penalty .

Dans 95% des cas, le goal s'avère incapable de bloquer le ballon . Or , dans la totalité des cas, le gardien de but plonge à droite ou à gauche avant même que le but ne soit tiré : une stratégie d'apparence incohérente . Pour améliorer ses chances , le goal devrait plutôt rester immobile et au centre du filet .

Pourquoi plonge-t-il ? C'est que sachant qu'il n'arrêtera pas le ballon, il joue pour ses supporters et le public : on lui reprocherait , immobile et au centre , de ne faire rien, de ne pas agir. Irrationnel au regard du jeu, le gardien de but est cohérent dans le regard du public.

Cette analyse est-elle juste ? Sans doute , certains ici souhaiteront la réfuter, prouver qu'elle est fausse : allez-y.

Et , ne serait-ce pas une métaphore pour tout gouvernement confronté à une crise économique ? Bondir avant que le but ne soit tiré est probablement inutile mais satisfait le désir d'action, chez les joueurs et le public : on appelle cela "la relance".

Aucun commentaire: