mardi, octobre 20, 2009

Fumisterie réchauffiste : même Le Monde a failli s'en apercevoir

L'éditorial du Monde d'aujourd'hui est bien obligé d'avouer (enfin !) que le réchauffement climatique semble s'être interrompu depuis 1998.

Mais, il ne trouve rien de mieux que d'asséner, sur la base de modèles numériques toujours plus douteux, que ce n'est qu'un répit et qu'il faut en profiter pour faire tout ce que les réchauffistes préconisent.

Ouf ! On a eu chaud ! On a cru une seconde que l'éditorialiste allait être honnête et finir par concéder que le réchauffisme n'est qu'une fumisterie. Un coming out scientifique en quelque sorte.

Heureusement, l'honneur est sauf et les convictions réchauffistes du Monde toujours aussi fermes.

Bref, plus la réalité dément leurs croyances, plus ils y croient.

Avec des crétins pareils, on n'est pas sorti de l'auberge.

22 commentaires:

Pierre Robes-Roule a dit…

vous avez noté la perle dans l'édito ? "La température moyenne globale n'est qu'un indicateur du réchauffement comme un autre, prévient M. Le Treut. On peut aussi rappeler que les trois dernières années ont vu les plus fortes réductions estivales de la banquise arctique."

Et celle

"l'augmentation de la température due aux activités humaines peut tout à fait être momentanément "effacée" par la variabilité naturelle du système climatique"

Quoi la nature peut effacer les activités humaines ? Ah ben ça alors.

Et pour finir :
"Je ne pense pas que les bases scientifiques soient bonnes pour s'attendre à un refroidissement dans les prochaines décennies."

Ces mecs sont des hommes politiques. Ils ne s'écoutent même plus.

Gil a dit…

" Il a fait chaud cet été !
- Ben oui c'est le réchauffement climatique !
- Il a fait froid cet été !
- Ben oui c'est le réchauffement climatique ! "

Anonyme a dit…

Il faut dire que Le Monde abrite en son sein Hervé Kempf, l'un des ayatollahs écolos les plus enragés qui soient.

Il a pondu coup sur coup deux livres où il annonce comme un fait accompli (et avec une joie vengeresse) la fin du capitalisme, et s'en prend même, dans son propre journal, à ses camarades de rédaction coupables de n'être pas assez verts-rouges à ses yeux.

Un fou furieux, vraiment.

Lolik a dit…

Non, le réchauffement est seulement "occulté" par un petit phénomène qui ne remet rien en cause. En voila, un truc pratique ! que la divine "occultation" ! avec ce nouveau concept plus besoin de constater le réchauffement, il suffit de savoir qu'il existe, mais qu'il se cache, le gros malin, derrière les températures polaires et qu'il va un jour ou l'autre se manifester. C'est simple, à la portée de tous ; il suffisait d'y penser. Ca me rappelle quelque chose...

Gil a dit…

Lolik: + 1 !

Commentaires libres a dit…

En Substance : "Rassurez-vous, la fin du monde arrive !"

Anthony Naar a dit…

Damned ! L'éditorial du Monde n'est accessible qu'aux abonnés ! Et moi qui espérais rigoler un bon coup...

Pierre Robes-Roule a dit…

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/10/20/climat-et-si-le-

H. a dit…

Yann Arthus Bertrand, le prophète, y allait de son petit couplet sur Europe 1 vers 12h15. Il usait d'une rhétorique semblable à celle du Monde ayant trouver dans son contradicteur une absence de contradiction. Claude Allègre a reçu sa petite volée de bois vert alors que Nicolas Hulot a été justement encensé. A la fin de "l'interview", il a largement été question des futures émissions de télévision qui informeront avec "toute l'objectivité voulue" le bon et mauvais peuple de ce qui les attend si ces derniers persistent à ne pas comprendre le message de Gaïa. Idéologie, quand tu nous tiens!

fboizard a dit…

«En Substance : "Rassurez-vous, la fin du monde arrive !"»



Sous des dehors comiques, votre remarque touche une vérité profonde : les hommes préfèrent un risque fort mais connu à un risque faible mais incertain. De nombreuses expériences l'ont prouvé quelquefois de manière assez marrante.

Autrement dit, les hommes préfèrent une belle fin du monde bien assurée à un avenir peut-être radieux mais incertain.

Une interprétation nous ramène à l'homme des cavernes : les risques qu'ils affrontaient étaient simples, un tigre, sa femme, etc.

Sans cela en tête, on a du mal à comprendre que les gens s'accrochent à leurs peurs et en veulent à ceux qui essaient de les détromper.

Les arguments des abonnés réchauffistes du Monde me font un peu mal au cœur : ils répètent comme des perroquets sans comprendre.

Par exemple, l'un d'eux cite 90 % de scientifiques réchauffistes (chiffre très probablement et dont on se demande bien d'où il le sort). Mais, surtout, il ne comprend visiblement pas le consensus, prétendu ou réel, n'est pas un argument scientifique.

vincent a dit…

"La température moyenne globale n'est qu'un indicateur du réchauffement comme un autre"

avez vous noté que les commentaires sont majoritairement sceptiques ? si si, même chez les lecteurs du monde, Courtillot est une star.

fboizard a dit…

Ca doit être le prénom qui veut ça !

Correction du commentaire précédent écrit à la volée :

«Par exemple, l'un d'eux cite 90 % de scientifiques réchauffistes (chiffre très probablement FAUX et dont on se demande bien d'où il le sort). Mais, surtout, il ne comprend visiblement pas QUE le consensus, prétendu ou réel, n'est pas un argument scientifique.»

Gil a dit…

Il y a d'autres perles dans les commentaires (tiers) mondistes:

"Ce titre stupide ne peut que conforter dangereusement les climato-sceptiques (les naïfs et les malhonnêtes)."

On reconnaît l'abonné du Monde à son ouverture d'esprit.

fboizard a dit…

L'ouverture, c'est un peu comme le fair-play vu par Churchill :

«Le fair-play a été inventé pour tromper les étrangers. Le vrai gentleman anglais sait qu'il faut gagner à tout prix et ne pas hésiter à tricher.»

Les «ouverts» ne sont ouverts qu'à ceux qui pensent exactement comme eux. Tous les autres, par le fait même de leurs désaccords avec les «ouverts», sont des «fascistes», et donc des gibiers légitimes d'insultes, de médisances, de calomnies, de chantages, d'amalgames ...

L'ouverture, ça sert à la même chose que le fair-play churchillien : à emmerder l'adversaire, à l'empêcher de jouer d'égal à égal.

Un gauchiste a le droit de dire que son adversaire est un salaud. Mais si on lui dit que les communistes sont des bourreaux, que les écolos sont des escrocs, que les pédés qui se roulent des patins dans la rue c'est dégueulasse, que les immigrés sont des boulets pour la France et que le rap ce n'est pas de la musique, on manque d'ouverture.


*******
Je note une baisse de qualité, évidente sur deux ou trois ans, dans les commentaires des abonnés réchauffistes du Monde. Moins d'arguments, plus d'insultes et d'amalgames.

C'est plutôt bon signe, ça veut dire que les gens intelligents hésitent désormais à se commettre dans la défense du réchauffisme.

Je ne me fais pourtant pas d'illusion : les réchauffistes ont su faire converger une telle masse d'intérêts autour de leur lubie que la repli en sera long et douloureux. Mais la victoire intellectuelle est déjà un bon début, l'essentiel en fait.

Erick a dit…

"L'affirmation - fausse - repose sur l'évolution de la température moyenne globale établie ..."
Ca, ça vient juste aprés "l' annonce". Bien entendu, le refroidissement ou tout au moins la pause dans le réchauffement, c' est faux.
Alors, se réjouir de l' évolution du "monde" ...
Dans les commentaires, aussi, un certain Talion qui trouve débile de tirer des conclusions de mesures prises sur 10 ans mais en oubliant le fameux coup de la "crosse de hcokey !

Enfin, ils en ont même parlé sur RTL. C' est peut-être enfin un début d' ouverture de la discussion.

Gil a dit…

@ Franck: " Un gauchiste a le droit de dire que son adversaire est un salaud. Mais si on lui dit que les communistes sont des bourreaux, que les écolos sont des escrocs, que les pédés qui se roulent des patins dans la rue c'est dégueulasse, que les immigrés sont des boulets pour la France et que le rap ce n'est pas de la musique, on manque d'ouverture. "

5 sur 5, bien évidemment. Je parlais plutôt de l'ouverture intellectuelle, celle qui admet qu'on peut soi-même se tromper (et qui n'a d'intérêt que pour soi-même). Du genre Courtillot, par exemple.

pistache a dit…

Sauvez le monde, bouffez vos animaux de compagnie!

http://www.stuff.co.nz/dominion-post/national/2987821/Save-the-planet-eat-a-dog

Lost in web a dit…

Et qui sont les spécialistes consultés par le Monde ?

Rahmstorf, Boucher, Le Treut et Latif sont tous membres du GIEC et au moins deux d'entre eux sont des auteurs principaux (lead authors) de différentes versions du Assessment Report of the IPCC.

Cassou et Le Treut travaillent à la modélisation du climat, l'une des disciplines qui a le plus profité des différents fonds affectés à la recherche depuis un bon moment.

En cherchant, on trouve quelques perles. Elles concernent Cassou. On peut l'entendre dire ici (lors de la période de questions) que la glace aura disparu des océans au mieux vers 2050, mais plus vraisemblablement vers 2020 (http://vacamuerta.ens-lyon.fr/ramgen/Formation/Geologie/07-10/physique-climat-Cassou/Video/Cassou_256.rm).

Au fait, Mojib Latif du Max Planck Institute for Meterology, régulièrement invité sur les plateaux de télé allemands pour parler du réchauffement, a écrit il y a peu dans un article de Science que les décennies qui viennent pourraient être plus froides. Ses hypothèses, qui peuvent être fausses bien sûr, sont basés selon lui les meilleurs modèles du moment.

Ce qui fait bien rigoler Rahmstorf, les réchauffistes et même l'auteur de l'article. On en conclura que les modèles qui ne respectent pas les prévisions du GEIC sont forcément défectueux, sauf éventuellement s'ils sont plus alarmistes.

Lost in web a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
EiriaTem a dit…

"Un gauchiste a le droit de dire que son adversaire est un salaud. Mais si on lui dit que les communistes sont des bourreaux, que les écolos sont des escrocs, que les pédés qui se roulent des patins dans la rue c'est dégueulasse, que les immigrés sont des boulets pour la France et que le rap ce n'est pas de la musique, on manque d'ouverture."

Un grand moment de vérité :)

Anonyme a dit…

"Les pédés qui se roulent des patins dans la rue c'est dégueulasse".

C'est ce qu'a dit hier Nick Griffin, le chef du BNP, à l'émission-vedette Question Time de la BBC où il était invité pour la première fois.

C'est l'une des citations pour lequelles il s'est fait traiter de nazi et de fasciste par toute la classe politique et tous les médias confondus, de la gauche à la droite.

Même pas, en fait. Il a dit "creepy", ce qui est légèrement moins péjoratif que "dégueulasse".

Théo2toulouse a dit…

"le rap ce n'est pas de la musique"

C'est l'évidence même. En revanche, on peut discuter le fait que ce soit de la merde.