jeudi, décembre 24, 2009

Cette bonne vieille diabolisation ... Et pendant ce temps, le bateau coule

Voilà que les «amis» d'Eric Besson au PS le traitent de Déat. Bonjour l'ambiance.

C'est évidemment ridicule : il n'y a pas de meilleurs gardiens de la pensée conforme que Sarkozy et Besson. Chaque fois qu'ils nous font cent grammes de vérité, ils font dix tonnes de politiquement correct pour se faire pardonner par l'intelligentsia et que ça y va, «l'immigration chance pour la France» et autres conneries multiculs.

Tout cela, ce sont des batailles d'opérette avec des sabres de bois dans le bac à sable de la boboïtude.

La vérité, que ne disent pas plus Sarkozy et Besson que leurs «amis» du PS, est que l'immigration, telle qu'elle est pratiquée, est un péril mortel pour la France, que l'on peut et que l'on doit l'arrêter immédiatement, que cela suppose quelques violences, certes regrettables, mais beaucoup moins que la disparition de la France.

Et à la fin qui sera coupable ? Ceux qui ont travaillé pendant des décennies à créer une situation explosive, ou ceux qui veulent jeter les barils de poudre par dessus bord pour éviter l'explosion ?

3 commentaires:

Anthony Naar a dit…

Voyons le bon coté des choses : ça veut dire que les socialistes reconnaissent qu'il y avait aussi des types de gauche à Vichy, et pas seulement des vilains droitiers nauséabonds.

EiriaTem a dit…

Malheureusement il est trop tard, les CPE sont partout en Europe, il faut juste pense à préparer l'après :

- se convertir a l'islam
- se métisser
- militer dans une asso de type SOS Racisme
- changer son prenom par mohamed
- ...

Théo2toulouse a dit…

"les socialistes reconnaissent qu'il y avait aussi des types de gauche à Vichy"

Il y en avait certes, mais les plus virulents étaient à Paris pour fricoter avec l'ennemi, à cracher tout leur fiel sur le nouveau régime qu'il trouvait bien mou en matière de collaboration.