dimanche, mars 25, 2012

La décadence

Nous vivons une décadence intellectuelle et morale. Comme Zemmour, qui étonnait récemment les mignons progressistes de On n'est pas couché en insistant que le fait que c'était mieux avant, je pense que notre société a régressé.

J'y vois trois causes :

> le dysgénisme : la vie est devenue trop douce, le darwinisme n'agit plus. Les cons ne meurent plus aussi précocement qu'avant, ils peuvent transmettre leurs gènes et se multiplier. Concrètement, les allocations font que la pauvreté (1) ne dissuade plus de faire des enfants. De plus, nous importons en masse des immigrés dont il serait follement optimiste, vu l'état de leurs pays d'origine, de considérer qu'ils font remonter le QI moyen.

> la relaxation morale d'après-guerre qui favorise toutes les conneries, propage l'anarchie et l'anomie. Nous n'avons jamais eu de période sans guerre aussi longue. Si ce n'est pas un mal, cela n'a pas que des conséquences positives.

> la propagande communiste qui a fait pénétrer toutes les idées corrosives possibles et imaginables.

Quelle solution ? Je n'en vois guère à titre collectif. En revanche, individuellement, il y a une chose simple : transmettre.

***********
(1) : je sais, la proposition statistique que les pauvres sont plus cons que les riches choquera les Bisounours. Mais si les pauvres étaient plus intelligents que les riches, ça serait eux les riches.

Aucun commentaire: