jeudi, août 02, 2012

Le talisman Hollande


François Hollande, président et premier ministre (Ayrault est un super-directeur de cabinet), a un talisman qui le distingue de tous ses prédécesseurs depuis Lionel Jospin : la presse est soumise, enamourée. Les quelques exceptions, qu'on peut compter sur les doigts d'une main sont si faibles, qu'elles ne sont que l'alibi démocratique qui renforce ce système profondément anti-démocratique.

Ce soutien inconditionnel de la presse est la véritable différence de Normal 1er. Dans notre société hyper-médiatique, c'est un avantage incommensurable que de voir tous ses faits et gestes rapportés par leur bon coté. On peut reprendre le petit manuel des techniques de désinformation et on les trouve toutes, benoitement utilisées.

La presse est le point stratégique : si la droite se bat, si chaque intervenant de droite reprend de volée chaque journaliste tendancieux (pléonasme), comme l'a fait Henri Guaino pendant la campagne, elle a une chance de retrouver la confiance perdue de son électorat. La stratégie Juppé-Fillon-NKM de se soumettre à la presse bobo-gaucho ne peut mener qu'à une alternance par lassitude sans aucun intérêt pour la France.

Bien sûr, je ne crois pas une minute que les ténors de la droite montreront cet esprit combatif. C'est pourquoi elle restera toujours une fausse droite.

Aucun commentaire: