mardi, juillet 17, 2018

Campagnol 413 Transformer un pays en territoire, c'est déjà le préparer à l'invasion



Christian Combaz a raison. Il faut être attentif au vocabulaire de nos maîtres les enculés. Quand ils changent un mot, c'est qu'ils s'apprêtent à nous l'enfoncer profond.

J'en profite pour rappeler la mémoire du regretté Simon Leys, qui avait fait du goût du mot juste un principe de vie. Priez pour lui.

Aucun commentaire: