jeudi, février 28, 2019

Macron : un gouvernement de trahison

Chaque jour qui passe confirme que le gouvernement Macron est un gouvernement de trahison, comme pouvait l'être le gouvernement Pétain en 1940, sans même l'excuse d'une écrasante défaite militaire.

Il ne s'agit plus de discuter des circonstances louches (1) de l'élection d'Emmanuel Macron. Nous sommes désormais bien au-delà de ces débats. C'est le contenu de sa politique qui est une trahison en soi et le déligitime complètement.

Emmanuel Macron est au service de l'idéologie mondialiste au détriment de la France. C'est un Fabien qui a réussi, avec toute la sournoiserie et la félonie que cela suppose.

Je pensais que le nouveau Pétain serait mon idole Juppé. Je me suis trompé d'une génération mais le résultat est là : un traitre est au pouvoir.

La privatisation d'ADP n'est qu'un exemple :

« Pourquoi la privatisation d'Aéroports de Paris est un scandale politique »

Plus grave :

*************
En 1968, 2,5% des nouveaux-nés avaient un prénom musulman. En 2015, ce chiffre est passé à 18,5 %, soit quasiment un enfant sur 5.

Ce sont les données de l’enquête de Jérôme Fourquet dans son livre L’Archipel français.

En quelques décennies, tout a changé. La France, à l’heure des gilets jaunes, n’a plus rien à voir avec cette nation soudée par l’attachement de tous aux valeurs d’une république une et indivisible. Et lorsque l’analyste s’essaie à rendre compte de la dynamique de cette métamorphose, c’est un archipel d’îles s’ignorant les unes les autres qui se dessine sous les yeux fascinés du lecteur. C’est que le socle de la France d’autrefois, sa matrice catho-républicaine, s’est complètement disloqué.

Jérôme Fourquet envisage d’abord les conséquences culturelles et morales de cette érosion, et il remarque notamment combien notre relation au corps a changé (le développement de certaines pratiques comme le tatouage et l’incinération en témoigne) ainsi que notre rapport à l’animalité (le veganisme et la vogue des théories antispécistes en donnent la mesure). Mais, plus spectaculaire encore, l’effacement progressif de l’ancienne France sous la pression de la France nouvelle induit un effet ” d’archipelisation ” de la société tout entière : sécession des élites, autonomisation des catégories populaires, formation d’un réduit catholique, instauration d’une société multiculturelle de fait, dislocation des références culturelles communes.
*************

Emmanuel Macron n'est pas responsable de tout mais il accélère sciemment et délibérément ce mouvement de destruction de la France. Et le pire est devant nous : l'exode algérien.


*********
(1) : affaire Fillon, financement de la campagne.

Aucun commentaire: