mercredi, août 28, 2019

Politique et étrangère et souveraineté : le problème de Macron.

Macron peut faire toutes les gesticulations diplomatiques qu'il veut, organiser tous les pièges pour enfants de cinq ans qui lui viennent à l'idée sous les couinements d'extase des fayots de service, il ne peut qu'échouer et se ridiculiser, pour une raison fondamentale, qui ne tient pas qu'à lui.

Souveraineté et politique étrangère sont indissociables. La politique étrangère d'un pays n'est efficace que si tout le monde sait qu'il dispose souverainement de ses moyens, pacifiques et moins pacifiques.

Les domaines dans lesquels la France a renoncé, explicitement ou implicitement, à sa souveraineté, c'est-à-dire à peu près tous, ont réduit sa politique étrangère à un pantomime de crétins sentencieux.

La première chose à faire pour une politique étrangère efficace, qui soit autre chose que du bruit avec la bouche, serait de reprendre notre souveraineté partout où nous l'avons abandonnée. Mais, justement, Macron ne croit pas à la souveraineté française, il l'a dit et répété.

Il pourrait au moins avoir l'intelligence d'en tirer les conséquences et de se taire. Mais c'est plus fort que lui, il faut qu'il pérore et qu'il parade. Et se rende ridicule (quoi qu'en disent les cireurs de pompes de Paris).



Aucun commentaire: