vendredi, février 28, 2020

Le Raoult du jour (ces histoires de virus commencent à me péter les rouleaux).



Cette histoire de virus commence à me péter les rouleaux :

1) Beaucoup, notamment dans les opposants au gouvernement, éprouvent une Schadenfreude, une joie malsaine, à mettre en avant systématiquement le scénario du pire, à privilégier les informations alarmantes, à agiter le fantasme du  « ça va péter ». C'est irresponsable (il faut essayer de traiter les informations avec impartialité, les bonnes nouvelles et les mauvaises) et idiot (non, il n'y aura pas de Grand Soir. Le Système s'écroule, mais très lentement. La décadence de l'empire romain n'a pas eu de Grand Soir).

En l'état actuel des connaissances, le machin-bidule-virus n'est pas exceptionnel.

2) Toute psychose collective fournit un prétexte à l'autoritarisme gouvernemental. Il se peut aussi qu'elle mette en danger le gouvernement si celui-ci se révèle incapable au point que les rouages de l'Etat ne lui obéissent plus mais nous en sommes très loin, la première hypothèse est de loin la plus probable.

3) Néanmoins, ce virus aura eu l'effet de bénéfique de lézarder un peu plus l'idéologie mondialiste. C'est toujours ça.

Aucun commentaire: