lundi, juin 29, 2020

Municipales : le suicide français continue.

Avec les élections municipales, le suicide français continue :

1) Forte abstention qui laisse le pouvoir aux minorités les plus folles.

2) Urbains totalement azimuthés et de moins en moins français (vous connaissez ma thèse : la vie moderne rend fou, littéralement) qui votent pour ce que l'anti-France a de plus méchant, de plus sectaire et de plus dangereux.

Faut-il en être surpris ? Bien sûr que non. Si vous l'êtes, c'est que vous n'avez pas compris l'ampleur de la maladie mentale qui frappe la France.

Faut-il s'en lamenter ? Même pas. Nous savons que nous avons un long combat devant nous. Ca ne sert à rien de se lamenter aprèd chaque folie qui confirme notre analyse. Bien sûr, nous préférerions avoir tort et que les nouvelles fussent, mais c'est ainsi meilleures.

Et puis, pour ceux qui auraient besoin de se remonter le moral, on peut voir un élément positif dans l'abstention : les Français ne sont plus dupes de cette comédie faussement démocratique.

Ca ouvre la porte à quelques solutions radicales qui ne sont pas toutes bonnes (thèse Houellebecq : les Français laissent un islamiste prendre le pouvoir pour remettre de l'ordre dans le bordel). Mais la France peut aussi avoir de la chance et tomber sur un De Gaulle.

Heureusement pour le Système que les militaires de 2020 sont des couilles molles, sinon le coup d'Etat ne faisait pas un pli. Mais, les militaires étant ce qu'ils sont, Macron peut dormir sur ses deux oreilles (et la queue).

Aucun commentaire: