samedi, octobre 24, 2020

Les grandes erreurs de la seconde guerre mondiale (J. Lopez et O. Wierviorka)

 Livre intéressant pour qui veut voir les choses sous un autre angle.

Deux points parmi d'autres :

L'armistice de 1940

A l'heure où l'historiographie pétainiste triomphe, O. Wierviorka l'exécute avec la férocité d'un tueur de la mafia. Ca fait plaisir, car, bien entendu, je n'ai pour ma part jamais eu de doute.

Les militaires français, pour masquer leurs terribles défaillances d'intellect et de caractère et pour pousser un programme politique de trahison nationale, ont fait un chantage aux politiques qui n'ont pas su résister.

La bonne solution, n'était pas l'armistice, c'était la politique hollandaise et belge : la capitulation des armées, qui n'engage ni l'Etat ni la légitimité nationale.

Wieviorka détaille la différence entre les deux.

L'opération Market-Garden

Un point de vue original : le principal coupable de l'échec de l'opération Market-Garden est Eisenhower, qui ne décidait pas entre ses subordonnés, ne sanctionnait pas les désobéissances et n'avait pas de stratégie claire.

Vous savez ce que j'en pense : Eisenhower, sans être mauvais comme un cochon, n'était pas un bon.



Aucun commentaire: