vendredi, novembre 12, 2010

Zemmour et le De Gaulle bobo

J'avoue que la récente célébration de De Gaulle sur le mode «je le tire à moi» commençait à m'irriter : pour un peu, on le ferait passer pour un bobo rebellocrate et tiers-mondiste.

Il y en a même eu pour expliquer que le fameuse phrase sur Colombey-les-deux-mosquées ne disait pas ce qu'on croyait qu'elle disait (technique gauchiste pour rendre fous les contradicteurs : nier qu'ils voient ce qu'ils voient et qu'ils entendent ce qu'ils entendent).

Ca fait du bien que Zemmour rétablisse un peu d'ordre dans cette chienlit.

Eric Zemmour : "De Gaulle, itinéraire d'un enfant de l'aristocratie nationaliste et provinciale"

3 commentaires:

Hulot a dit…

Monsieur,

Tout d'abord un grand merci pour ce blog de très haute tenue.
Un seul bémol cette idolatrie de DE Gaulle
outre sa gestion des plus discutables de la la libération et de la guerre d'Algérie (fracture profonde du pays)
je ne serai trop vous conseiller la lecture du livre de D Venner la grandeur et le néant qui démonte bien le mythe gaulliste (le parrain d'un de mes fils gaulliste et même parent du général l'a trouvé digne d'intéret)si j'ai du temps je vous en proposerais un résumé

De toute façon cette dichotomie Gaulliste anti appartient déjà au passé ( en tout cas pour nos enfants)
encore bravo pour ces notes décapantes et bonne continuation

fboizard a dit…

Prem's !

http://fboizard.blogspot.com/2010/05/de-gaull-la-grandeur-et-le-neant-d.html

Anonyme a dit…

Pfff... Boizard a déjà tout dit. De quoi on va bien pouvoir parler ?

Personnellement, j'arrête de parler de politique. Je vais maintenant m'intéresser aux carburateurs (y'a encore des carburateurs, dans les bagnoles ? c'est vous dire si j'ai une pente à remonter, pour causer bagnoles...).