dimanche, février 02, 2020

Brexit : un échec personnel pour la classe dirigeante française

AU LENDEMAIN DU BREXIT, AUCUNE PLUIE DE SAUTERELLES SUR LE ROYAUME-UNI

Le Brexit est un double échec pour la classe dirigeante française :

1) incapable d'analyser correctement l'événement lui-même.

2) incapable de placer correctement la France dans ce nouveau contexte et d'en tirer des conséquences autres que mesquines, technocratiques et à courte vue.

Ces gens qui se croient supérieurement intelligents au point d'en montrer une insupportable morgue sont bêtes, mais bêtes ...

Pourquoi  parlé-je d' « échec personnel de classe », terme qui semble oxymorique, soit c'est personnel, soit c'est collectif ?

Parce que chaque personne de la France d'en haut avec laquelle j'ai discuté du Brexit semblait impliquée personnellement (ce que je crois : sa vision du monde et de lui-même était mise en cause. Le Brexit le fait passer de gentil mondialiste à méchant mondialiste) et qu'elles étaient absolument unanimes à dénigrer le Brexit, parfois avec des excès proches de la démence (ce que les Anglais ont baptisé le BDS Brexit Derangement Sydrom. Je ne me lasse pas de rappeler cet article extraordinaire Dear Richard Madeley: 'My husband’s views on Brexit and climate change are killing off our sex life').

Au fait, si vous voulez comprendre le Brexit :



Sur le continent, nous n'avons plus ces moments de communion patriotique naturels.

Aucun commentaire: