mercredi, décembre 29, 2004

Terreur et médiocrité

Je ne sais pas si vous avez remarquer, mais les pros de la terreur sont plutôt des médiocres :

- Robespierre, sentencieux et barbant
- Staline, indicateur tsariste de bas étage et individu d'intelligence moyenne
- Hitler, artiste manqué, vociférateur
- Pol Pot, petit prof éradicateur
- Ben Laden est chiant comme la pluie

Peut-être que la banalité et la médiocrité sont des atouts, elles facilitent l'identification par les masses à mouvoir.

De plus, la haine exige de la rusticité intellectuelle. Le sage ne se laisse pas aller à la haine des hommes. Il hait quelquefois des idées mauvaises, pas les hommes.

Conclusion : méfiez-vous des médiocres et des peine-à-jouir.

Aucun commentaire: