lundi, janvier 24, 2005

Petit plaisir de pilote

je trainais une frustration de pilote qui n'a pas volé depuis le 22 novembre pour cause de météo contrariante.

Voyant qu'un beau temps relatif s'établissait aujourd'hui sur la région parisienne, je me suis organisé pour voler.

Avec mon instructeur préféré, nous avons décollé avec 15 noeuds de vent, rafales à 20, plein travers (rare à Toussus le vent plein travers). L'avion, un DR 315, est officiellement limité à 22 noeuds plein travers, c'est-à-dire qu'au dessus, nous ne sommes plus assurés si l'atterrissage se passe mal.

C'était des atterrissages de dahu, avion très incliné dans le vent à l'arrondi pour compenser, mais je me suis bien amusé. Quelques rafales à 25 noeuds.

C'est amusant comme tout de fignoler dans ses conditions parce qu'il n'y a pas de marges : trop vite, l'avion ne pose pas ; trop lent, le vent prend le dessus.

La dernière finale bien calée, sur le plan, la vitesse bien scotchée, avec le nez qui compense la dérive, un vrai plaisir.

Les pilotes comprendront, les autres n'ont qu'à apprendre à piloter.

Aucun commentaire: