dimanche, mai 21, 2006

La face cachée du pétrole (E. Laurent)


FF

Livre brouillon, approximatif, notamment sur l'effet de serre où il n'y a guère d'arguments.

Cependant, le coeur du propos est bien justifié : le pétrole s'épuise à grande vitesse, les producteurs, compagnies et pays, surévaluent grandement leurs réserves, d'au moins 45 %.

Cela explique le manque de raffineries : les compagnie, malgré leurs dénégations, savent qu'elles ne pourraient pas rentabiliser une raffinerie neuve avant épuisement du pétrole ; donc elles préfèrent rationner dès maintenant l'approvisionnement de manière à spéculer encore juste avant l'écroulement.

Le maximum de production mondiale de pétrole, le "peak oil", après quoi il commencera à y avoir pénurie, est estimé entre 2008 et 2030, et de nombreux indices pointent plutôt vers 2010.

Par exemple, les vrais chiffres de réserves pétrolières saoudiennes sont des secrets d'Etat mais il semble que le "peak oil" saoudien est déjà passé.

La grande question est la passivité des pays consommateurs, sauf les USA et la Chine, face à cette situation (2010, c'est demain).

Or, sans pétrole, plus de transports, plus de plastiques, plus d'engrais, plus de médicaments, bref, la question des énergies alternatives, des nouveaux matériaux, des OGMs et de la recherche scientifique est contenue dans la problématique pétrolière.

Association pour l'étude du pic pétrolier (publie une lettre en Français).

Aucun commentaire: