dimanche, mai 14, 2006

Les antis

Vous savez que je juge Bové, Besancenot et compagnie comme profondément ridicules et nuisibles par l'orientation (je n'ose pas dire "intellectuelle") qu'ils donnent au débat politique français. Le message de Guy Sorman, guère plus flatteur est plus mesuré.

Commentaire sur le manifeste des antis

Aucun commentaire: