mardi, mai 16, 2006

Les plats de saison de l'année 2000

JF Revel est mort mais une certaine "pensée" bouge si peu que ses écrits sont toujours actuels :

27 avril : quatorzième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl. Cet évènement démontre à l'évidence les thèses chères aux socialistes, à savoir : lorsqu'un pays possède un Etat fort, qui "régule" toute l'économie et lorsque la production est entièrement soustraite à l'abominable loi du profit, tout va bien, n'est-ce pas ? P. Bourdieu et JF Kahn doivent trépigner de joie en fêtant Tchernobyl !

29 mai : Le directeur du Monde Diplomatique, Ignacio Ramonet [pompeux idéologue archéo-marxiste] estime que Mario Vargas Llosa [ami de Revel] est fasciste [il est en réalité libéral]. Quand on pousse de tels grands esprits dans leurs retranchements en leur posant la question : "Puisque le libéralisme est pour vous le fascisme, faut-il en conclure que vous voulez ressusciter l'économie administrée de type soviétique ?", ils se récrient en protestant qu'il ne le veulent à aucun prix. Alors que veulent-ils ? Ils adhèrent sans doute à la théorie immortelle du général Velasco Alvarado, chef du socialisme militaire péruvien des années soixante-dix, qui disait : "Le gouvernement révolutionnaire des Forces armées n'est ni communiste ni capitaliste mais tout le contraire."

4 octobre : On le voit bien, derrière ces décisions [nouvelles taxes pour financer les 35 h], subsiste intacte la vieille carcasse idéologique du socialisme. Etatisme, centralisme, dirigisme, horreur de l'entreprise et de tout ce qui pourrait être confié à l'initiative et aux choix des citoyens, concentration des pouvoirs entre les mains d'une oligarchie qui fait payer par la société le coût de ses erreurs en augmentant les prélèvements.

1 commentaire:

Nathan a dit…

Très bon livre ... Je l'ai lu à sa sortie et c'était bien sympa de revoir l'année 2000 décryptée par le style Revel au jour le jour !... En revanche j'ai du mal à savoir si l'intérêt reste identique en le découvrant plusieurs années après ... (certes il y a matière à citer mais ...)