lundi, juin 26, 2006

Une petite leçon pour la "solidarité" à la française ?

En France, où on croit majoritairement que la solidarité est une redistribution étatique de fonds extorqués, on ferait bien de réfléchir à la dépêche suivante :


Warren Buffett donne plus de 80 % de sa fortune à des œuvres caritatives

Warren Buffett, deuxième fortune du monde, a annoncé, dimanche 25 juin, son intention de donner quelque 37 milliards de dollars, soit 29,6 milliards d'euros, à des organisations caritatives dirigées par son ami Bill Gates et par des membres de sa propre famille. Cette décision, qui porte sur plus de 80 % de sa fortune, constitue la plus grosse donation individuelle jamais réalisée aux Etats-Unis

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce n'est pas par un honnête travail qu'il a pu amasser cette fortune, mais simplement en exploitant le travail de centaines de milliers de travailleurs, d'une façon ou d'une autre.

Et la canaille veut se donner bonne conscience !

fboizard a dit…

Votre propos me rappelle une phrase de Ronald reagan : "Lorsqu'un socialiste voit un gros assis à coté d'un maigre, il ne peut s'empêcher de penser que le gros a exploité le maigre."

Inversons votre "raisonnement" : si'il n'est pas possible d'amaser honnêtement une fortune, c'est la notion même de différence de revenus qui vous dérange, donc la différence entre les hommes, donc au fond, vous êtes partisan de la fourmilière.