jeudi, septembre 07, 2006

Nicolas Sarkozy n'est pas libéral

La question "Sarkozy est-il libéral ?" se posait et lui-même entretenait une ambiguité.

Je me doutais bien depuis un certain temps que la réponse était négative.

Ne voilà-t-il pas que j'apprends que son discours d'Agen a été écrit par Henri Guiano.

Qui est Henri Guiano ? Un technocrate étatiste de la tête aux pieds, ex commissaire au Plan, rien que ce CV soviétisant est risible (imagine-t-on un titre plus ridicule, plus arriéré, que "Commissaire au Plan" ?).

M. Guiano est notamment l'auteur d'un article honteux dans les Echos, expliquant que la dette publique n'est pas grave puisque les Français, eux, épargnent. Confondre ainsi argent public et argent privé en dit long sur le libéralisme du personnage.

C'est d'autant plus condamnable que, pour une grande part, les Français épargnent à cause de risques introduits dans leur vie, directement ou indirectement, par l'irresponsabilité étatique (Impôts imprévisibles du fait d'une dette hors de contrôle, futur krach des retraites, etc.).

Bref, avec un tel nègre, qui peut encore croire que Sarkozy est libéral ?

Bien sûr, il n'échappera pourtant pas à l'accusation infamante de libéraisme (ultra, forcément ultra) par et pour les imbéciles qui n'ont aucune idée de ce qu'est le libéralisme.

Mais peut-on empêcher les cons d'être cons ?

Lorsque je glisse de temps à autre que le libéralisme est une philosophie du droit, je reçois des regards d'yeux ronds comme des soucoupes volantes.

Bref, savoir si Sarko est libéral ou non intéressera seulement ceux qui savent ce qu'est le libéralisme, représentant au fond une infime minorité.

4 commentaires:

Nathan a dit…

Quel politicien français ou parti est aujourd'hui libéral selon vous ? Madelin ?

Anonyme a dit…

Quel politicien français ou parti est aujourd'hui libéral selon vous ?

Bon, vous vous chargez de répondre à cette question, moi je vais reprendre les recherches sur la pierre philosophale.

On se recontactera quand, vous aussi, vous aurez trouvé.

Nathan a dit…

Je tombe sur une pub "la France mérite un authentique parti libéral" ... je crois qu'il peut y avoir confusion : je ne voulais pas souligner qu'il n'y avait aucun libéral en France ... je voulais souligner que pour la France d'aujourd'hui encore étatiste, Sarkozy est largement "suffisamment" libéral et sans doute le plus de la classe politique actuelle ! Et si vous le dénigrez sur le point de vue du libéralisme, alors vous êtes nihiliste tout simplement ...
Le libéralisme n'est pas non plus TOUT en politique. La gestion, l'intelligence, la politique quoi !

ps: il est vrai que c'était aussi un peu la méthode de Revel que de tirer à bout portant sur tout le monde ... on avait l'impression qu'il n'aimait personne ... mais c'est faux, car par exemple dans la grande parade il semble qu'il fait plus l'éloge de Jospin (?) que de Chirac qu'il n'aimait pas ... Oui Jospin a été social-démocrate par moment et non trotskiste :) ... Quand les choses étaient bonnes, Revel le disait, même s'il avait du mal à cacher son mépris pour certains ...
De toute façon Revel reste un cas unique, finalement a-parti politique ... et moi je veux démontrer un jour que la gauche et la droite n'existent pas et n'ont aucun sens, tout n'est que lutte et rapport de force (a priori) antagonistes...

Anonyme a dit…

C'est très intéressant ce que vous nous dénichez là, Franck ! Mais Sarkozy doit avoir plusieurs nègres ? Et croyez vous qu'il ait la moindre chance en tenant un discours exclusivement libéral et atlantiste ? Je ne crois pas.

Il reste ce qu'il y a de plus libéral sur le marché français actuellement. C'est toujours mieux que de voter pour le démagogue Le Pen dont le programme (économiquement de droite, socialement de gauche) est une contradiction dans les termes, la gauche et l'extrême gauche qui... mais bref, vous m'avez compris, Bayrou, ce carriériste habile aux idées creuses, ou de Villiers, l'hopportuniste qui se fait moucher dans tous les débats et qui est maintenant secondé par un excité qui lui a fixé rendez-vous avec son score de 2002.

Bien à vous,
Drieu
www.fahayek.org