vendredi, janvier 26, 2007

Des articles pêchés ici ou là ; de quelques idées reçues

Sur quelques idées reçues à propos de la Bourse :

Sur les marchés boursiers


A propos de la Santé :

Santé, en finir avec les idées reçues

Et la chronique du Rioufol :

2007 choix de civilisation

5 commentaires:

Tonton Jack a dit…

Merci pour la référence des Echos. L'article, et le renvoi au livre, sont proprement très intéressant.

5denorc a dit…

De Kervasdoué a été aux affaires de la santé où il n'a pas laissé un souvenir impérissable.
Son analyse de démographie médicale est contredite par toutes les analyses sérieuses et le problème si réel que l'accès des étudiants en 2éme année a été revu à la hausse.
Les conditions de départ en retraite paraissent avantageuses en théorie mais ne sont accessibles qu'à une très petite minorité ( ce qui est bien sur fait exprès pour faire tourner les hôpitaux) en raison de la durée des études qui empêche l'obtention des annuités nécessaires.
c'est une des raisons pour lesquelles l'effectif n'a pas baissé.
Monsieur K cite des augmentations sans les chiffrer tellement il se couvrirait de ridicule. Son argumentaire de lutte des classes( 3 fois supérieures à celles des Français) m'interpelle: c'est multiplié par combien pour lui par rapport au smicard?
Vive la paramédicalisation de la médecine! c'est une obligation pour la Canada car les conditions d'exercice font fuir les médecins vers les US. Quand Mr K sera malade,il est très probable qu'il fera jouer son carnet d'adresse pour avoir les meilleurs soins possibles auprès des plus grands professeurs.
Les ages extrêmes de la vie - première et dernière année de vie coutent où coutaient 50% des dépenses (je n'ai pas les derniers chiffres); la vieillesse en fait partie et logiquement plus il y aura de vieux plus cela coutera cher.
3 "mauvais" exemples à soigner d'urgence, l'auteur en priorité.

fboizard a dit…

"l'accès des étudiants en 2éme année a été revu à la hausse." : c'est justement ce que dit K : que cela a été fait sous la pression du lobby médical sans réel nécessité.

Je ne suis pas compétent sur le sujet, ce pendant, ce qu'il raconte me semble recouper des choses que j'ai déjà lues.

Enfin, sa critique de "maîtrise comptable" contre "maîtrise médicalisée" est on ne peut plus juste : est qualifié de vulgairement "comptable" (depuis "comptable" est-il une insulte ?) tout ce qui a le malheur de déplaire aux professions de santé.

Soyons clairs : pour moi, les médecins sont de fausses professions libérales puisqu'ils sont payés par la collectivité et non par le patient. Ce sont en réalité des fonctionnaires déguisés, avec tous les avantages de la position sans les inconvénients ; encore un effet pervers du socialisme.

5denorc a dit…

Non la pression médicale n'y est pour rien: il y aune telle pénurie de médecins dans les hôpitaux qu'on y fait travailler plus de 10000 médecins étrangers soit disant en formation, en fait peu couteux. 7000 d'entre eux pourraient être "régularisés" d'ici peu.
j'apprécie ton blog mais plus particulièrement quand tu connais un peu le sujet.
Les médecins auraient tous les avantages des fonctionnaires sans les inconvénients: pour information les médecins hospitaliers, dont je fais partie, n'appartiennent pas à la fonction publique hospitaliere; ainsi ils ne bénéficient d'aucun avantage tel complement et supplement familial, équivalent de comité d'entreprise,etc...Le temps de travail n'y est pas de 35 heures.
La retraite est celle du secteur privé avec 180 trimestres de cotisations et à l'arrivée 42% du dernier salaire. Tu me parles d'avantages?
Loin de moi l'idée de me plaindre, je souhaite seulement rétablir un peu la réalité des choses face à ces planistes qui nous faisaient bosser pour des clopinettes il y a moins de 20 ans. Seulement, la société a changé malgré eux et ça leur est insupportable.
Quant aux effets pervers, il y en a bian sur, mais il faudrait plutot les chercher et regarder l'explosion des personnels de l'administration dans les centres hospitaliers.
En fait, Kervasdoué veut sauver sa crêmerie et ses petits collègues crémiers.

fboizard a dit…

Autant pour moi : quand je parlais de fonctionnaires déguisés, je pensais aux médecins de ville.