jeudi, février 22, 2007

The deniers

The deniers

Au lien ci dessus, vous trouverez une série d'articles (en anglais hélas) sur les "deniers", les négationnistes, sous entendu "du climat", comme on les appelle péjorativement et très abusivement.

En effet, les certitudes sur le climat sont quasiment inexistantes, ce qui n'est bien sûr pas le cas pour les chambres à gaz.

Ce vocabulaire nous en apprend plus sur ceux qui l'emploie (pas la peine que je vous fasse un dessin) que sur ceux qu'il désigne.

A mes yeux, les anti-réchauffistes se trouvent dans la situation des libéraux il y a quarante ans : l'Etat-providence et le socialisme régnaient en maître, mais les libéraux, estimant ces politiques mauvaises parce que basées sur des idées fausses, continuaient, dans leur coin totalement négligé par les grands médias, à exister, à réfléchir et à exposer leurs conceptions.

Quand l'idée de la faillite du socialisme eut fait son chemin dans les têtes, les libéraux étaient prêts et des politiciens se réclamant du libéralisme, et l'ayant compris, contrairement à J. Chirac, ont été portés au pouvoir (sauf, pour notre malheur, en France).

Il arrivera au réchauffisme la même chose qu'au socialisme puisque ce sont des errements cousins. Et les anti-réchauffistes deviendront à la mode.

D'ici là, il suffit de ne pas se décourager, de continuer à réfléchir et à exposer ses idées. Internet est d'une grande aide, le bon sens aussi (il suffit d'un peu discuter dans la rue et on ne tarde pas à s'apercevoir que les gens cernent souvent le fond du problème : "Toutes ces histoires de climat, c'est pour nous inventer des impôts.")

Aucun commentaire: