jeudi, mars 15, 2007

Bientôt un ministère de l'identité nationale et de l'immigration ?

Le lien entre immigration et identité nationale est évident, comme le rappelle Ludovic Monnerat. Il est dommageable que, à cause des tabous bien-pensants, il soit impossible d'en débattre sereinement.

Cependant, il faut se garder de deux écueils :

> l'angélisme, qui peut venir de gens vivants dans des quartiers sans immigrés et qui se permettent de pseudo-générosités aux dépens de ceux qui ont des problèmes avec les immigrés, ce sont nos hypocrites "belles âmes" et autres "consciences universelles". Il y a aussi ceux qui ont capitulé : les féministes admettant le voile au nom du multiculturalisme où ces jeunes "blancs" qui se convertissent à l'Islam (1).

(2) la démagogie. Si la France n'a jamais été une terre traditionnelle d'immigration, contrairement aux dires de quelques imbéciles intentionnés, il n'en demeure pas moins que tous nos problèmes d'intégration ne vienne pas des immigrés mais aussi de nous, de nos choix, par exemple de notre système social, qui est un assistanat hypertrophié, le contraire exact d'une incitation à l'intégration par le travail et par l'effort.

Nous ne règlerons pas nos problèmes en les mettant sur le dos des immigrés.

Lino Ventura avait très bien résumé comment un immigré s'intègre : "Je ne suis pas d'ici, je n'ai que le droit de fermer ma gueule et de bosser. Et c'est normal (2)." La suite du propos donne clairement à comprendre qu'à force de "bosser", on gagne le droit "d'ouvrir sa gueule".

(1) : les raisons de ces conversions révèlent bien des failles de notre société.

(2) Lino n'avait pas oublié que les immigrés ont choisi d'immigrer et qu'ils doivent assumer toutes les conséquences de leur choix, y compris sur l'éducation des enfants (combien de parents mulsulmans, mais pas seulement, en extase devant leurs petits mâles qui se croient ainsi tout permis ?)

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Je me suis souvent demandé si les enfants de Lino Ventura s'appliquaient les mêmes règles ?

yo a dit…

Si seulement on pouvait faire comprendre à ceux qui se convertissent à l'Islam, qu'en retour, cette religion interdit à quiconque de la quitter, qu'on le sache, l'apostasie est punie de mort par le coran. En un mot, si vous naissez dans une famille musulmane, vous ne pourrez jamais épouser une autre religion sans être condamné à avoir la tête tranchée! Je n'ose imaginer le quart de la moitié, de la part de la religion catholique (ou d'une autre), sans l'émoi de toutes nos bonnes consciences de gauche.

fboizard a dit…

Bien entendu, j'ai oublié de préciser : je trouve cette idée si française "un problème = un ministère" totalement idiote.

Quand on sait qui écrit les discours NS, ça n'étonne pas Henri Guiano ne doit même pas savoir qu'il existe en France des gens qui ne travaillent pas pour l'Etat (il a d'ailleurs raison d'un certain point de vue).

Unionsbuerger a dit…

La France a signé la Charte des Droits Fondamentaux. Celle-ci a été officiellement proclamée à Nice en 2000. L Article 21 interdit la discrimination en fonction de la Nationalité. Pourquoi Mme Veil soutient-elle l illegalité européenne pronée par Mr Sarkozy ?

Anonyme a dit…

Ce ministère est idiot soit, mais :

> NS n'a précisé son contenu.

> L'engagement de ne pas faire de discrimination en fonction de la nationalité est fondamentalement stupide : tout l'objet de la nationalité est justement de discriminer entre nationaux et étrangers. Pour tenir un tel engagement, il faudrait donc abolir les nationalités ou, du moins, les vider de leur contenu juridique.

fboizard a dit…

Je suis l'auteur du commentaire précédent.