lundi, mai 21, 2007

Premier mauvais point pour Sarkozy

Le super-ministre vert Juppé a laissé entendre qu'il conservera la mairie de Bordeaux, et il est loin d'être l'exception au sein de la nouvelle équipe.

Je pense que le cumul des mandats est une tare gravissime de notre système.

Je vous avais dit que j'étais d'accord avec ce Canadien déclarant que, à l'exemple de JF Coppé, maire de Meaux, député, conseiller général, ministre, porte-parole du gouvernement, nos ministres n'étaient pas des professionnels se consacrant à leur tâche mais plutôt des amateurs cumulant les hobbies.

Cette prétention de nos ministres à être des surhommes, dotés d'ubiquité et indispensables partout est proprement ridicule.

Voilà un domaine où, hélas, trois fois, hélas, il n'y aura pas de rupture sarkozienne. Aujourd'hui, en plein état de grâce, cela passe quasi inaperçu, cela n'enlève rien au coté dommageable de l'affaire.

6 commentaires:

François Delpla a dit…

Oui mais les chiens ne font pas des chats !

Donc vous devriez vous interroger sur le pourquoi, et sur le fait que Jospin, au moins, avait su crééer un automatisme : un ministère, pas de grande mairie.

Anonyme a dit…

Les dernières déclarations de Jospin l'ont définitivement discalifié. Celui qui avait demandé à ses ministres de ne pas cumuler les mandats, est aussi celui qui a quitté le navire au moment de la tempête; peu glorieux.

Anonyme a dit…

D'aprés les décompte des journalistes 12 sur 15 ministres se présentent aux législatives.

Est ce une démarche honnete ?
Peuvent ils vraiment représenter les citoyens de leur circonscription ?


Cela pose surtout un problème éthique : peuvent ils être de ceux qui proposent les lois et de ceux qui les approuvent ? juge et partie ?


Je n'aborde même pas les pb de rémunérations et d'avantages ...

Il faut absolument empecher le cumul des mandats !!! (l'argument que les ministres doivent être des élus du peuple n'est qu'un argument plein de vide pour béotien)

François Delpla a dit…

valeureux anonyme (le premier, pas le second, au secours, Franck, quand découragez-vous cette mode ?),

ça signifie quoi, de répondre ça ***Les dernières déclarations de Jospin l'ont définitivement disqualifié.***


à ça :
***Jospin, au moins, avait su crééer un automatisme : un ministère, pas de grande mairie.*** ?

1) tout acte mauvais disqualifie une vie ???

2) Raffarin et Villepin ont eu grand tort, parce que Jospin l'avait fait, d'interdire à leurs ministres d'être maires, heureusement Sarkozy vint et, rétablissant le cumul, nous sauva de la gangrène gauchiste ????

Epicier vénéneux a dit…

La plupart du temps, les ministres assurent, par leur visibilité, leur élection aux législatives. Ils sont de toute façon suppléés par... ben, leur suppléant. Par contre je ne sais pas s'ils se partagent le gâteau ou s'ils sont payés deux fois (ce qui ne métonnerait qu'à moitié, ou plutôt au quart si on rapporte à un seul traitement).

Je vois du temps où on avait Renaud Muselier, il était député, maire-adjoint de Marseille, Secrétaite d'Etat aux Affaires étrangères (c'était effectivement le cas) ; il avait le bon goût (à ce stade, vous me direz...) de ne pas siéger à l'AN.

Il est curieux en effet qu'il soit constitutionnel d'être à la fois exécutif et législatif.

fboizard a dit…

"ls sont de toute façon suppléés par... ben, leur suppléant. "

Il me semble que vous faites erreur : le suppléant prend la succession en cas de démission du député titulaire ; si celui-ci garde son mandat et ne l'exerce pas, il y a un député supplémentaire qui ne fait pas son boulot, c'est tout.

C''est du moins ce qu'il me semble. J'ai "googlisé" mais je n'ai pas trouvé de réponse.

"exécutif et législatif" : Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution. (art. 16 de la déclaration des droits de l'homme de 1789).