mardi, août 28, 2007

Bientôt du vin OGM

Le génome de la vigne vient d'être décrypté. Cela ouvre la voie à l'amélioration de la vigne par transgénèse.

Il est donc probable que nous consommerons un jour du vin OGM. Voici comment je vois le scénario :

2010 : des Australiens utilisent la première vigne OGM et mettent fort habilement en avant les avantages écologiques (moins de chimie). Les viticulteurs français font la moue sur le thème «Nous ne buvons pas de ce vin-là», «Nous respectons le terroir et les traditions», etc. Ils ne traitent pas les Australiens de barbares mais le pensent très fort.

2012 : L'Espagne imite l'Australie.

2015 : un viticulteur du Languedoc voit sa vigne ravagée et est dénoncé, cloué au pilori par les associations écologistes. Il a planté de la vigne OGM. Il se défend en expliquant qu'il a un meilleur rendement tout en utilisant moins de produits chimiques. Rien n'y fait, son exploitation fait faillite. Il se suicide.

2016 et suivantes : les vignes OGM se multiplient en France dans la plus grande discrétion. Les vins ainsi produits sont exportés en totalité.

2020 : l'utilisation de vignes OGM est répandue. Simplement on fait semblant de rien, on évite d'en parler. On aura juste perdu dix ans sur les Australiens et 10 % du marché.

2025 : la France est le pays d'Europe où l'on plante le plus de vigne OGM.

Bien sûr, je n'ai pas de boule de cristal, mais je commence à connaître la France et les Français.

Aucun commentaire: